Court métrage : vous ne verrez plus le monde de l'animation comme avant

Le cinéma est un corps de métier dangereux. Très dangereux. La preuve : même le stop motion, une activité pourtant réservée aux créatifs calmes et patients, solitaires et minutieux, peut s'avérer mortel. Oui. MORTEL.

Dans le film Invocation, qu'il présente cette semaine en compétition au Festival d'Annecy (dont voici notre sélection), le Britannique Robert Morgan démontre qu'essayer d'animer un ours en peluche n'est pas aussi aisé que prévu. Une simple fausse manip', une bête éclaboussure, et bim, on réveille sans s'en douter les pires puissances maléfiques.

Farce à la morale chaste, slasher à la mise en scène crado et épileptique, Invocation a tout de la parodie de série B. Trois minutes de délice sanguinolent.

Publicité

Par Théo Chapuis, publié le 11/06/2014