AccueilCinéma

Une ancienne interview de Megan Fox crée aujourd'hui le malaise

Publié le

par Manon Marcillat

(© Twentieth Century Fox France)

L'actrice témoignait de l'hypersexualisation dont elle a été victime à l'âge de 15 ans pendant un tournage.

Une interview de l’actrice au "Jimmy Kimmel Live!", passée inaperçue en 2009, vient de refaire surface et elle fait aujourd’hui réagir la Toile.

Dans le cadre de la promo du deuxième volet de la saga Transformers de Michael Bay, l’actrice a profité de cette médiatisation pour s’exprimer sur la sexualisation dont elle a été victime de la part du réalisateur sur le tournage de Bad Boy II en 2004, alors qu’elle n’était âgée que de 15 ans. 

"Je portais un bikini à rayures et étoiles, un chapeau de cow-boy rouge et des talons de douze centimètres et [Michael Bay] a trouvé ça bien. L’équipe lui a dit : 'Michael, elle a 15 ans, tu ne peux pas l’asseoir au bar avec un verre à la main". Et sa solution a donc été de me faire danser mouillée sous une cascade', s’est souvenue l’actrice au micro de Jimmy Kimmel."

Face à la réaction du public qui, hilare, applaudit sa déclaration, elle insiste : "À 15 ans, j’étais en seconde. Ça donne un bon aperçu de la façon dont l’esprit de Bay fonctionne."

De son côté, Kimmel préféra minimiser sa déclaration, lui rétorquant : "C’est plutôt un aperçu de la façon dont tous nos esprits fonctionnent. Mais certains d’entre nous ont la décence de réprimer ces pensées et de prétendre qu’elles n’existent pas."

À la suite de ces déclarations, Megan Fox a également comparé le réalisateur à Hitler, évoquant des tournages cauchemardesques, et s’est fait remercier par Steven Spielberg, producteur de la saga Transformers

À la lumière de l’ampleur du mouvement MeToo, cette interview choque aujourd’hui la toile et Twitter demande la réhabilitation de l’actrice dont la carrière n’a pas redécollé et qui a décidé d’opérer un virage comique après Jennifer’s Body en tournant notamment avec Sacha Baron Cohen, Judd Apatow et dans la série New Girl.

Megan Fox et le mouvement #MeToo

Depuis que cet extrait vidéo du "Jimmy Kimmel Live!" a refait surface, Megan Fox a tenu à préciser ses anciennes déclarations sur Instagram.

Voir cette publication sur Instagram

May we all continue waking up❤️

Une publication partagée par Megan Fox (@meganfox) le

Elle témoigne de sa reconnaissance pour les soutiens qu’elle a reçus et insiste sur le fait qu’elle n’a pas été victime d’agression sexuelle.

"En ce qui concerne ma relation directe avec Michael [Bay] et Steven [Spielberg], je n’ai jamais été agressée ou victime de quelque chose que je ressentais comme sexuel", concluant son message ainsi :

"Ces exemples-là ont finalement été sans conséquence dans ce voyage long et éprouvant durant lequel j’ai vécu des expériences véritablement pénibles dans une industrie impitoyablement misogyne. Il y a de nombreux noms qui mériteraient de devenir viraux dans cet environnement de cancel culture mais ils sont stockés en toute sécurité dans les recoins fragmentés de mon cœur."

Dans une interview du New York Times de 2018, l’actrice avait expliqué pourquoi elle avait été silencieuse face au mouvement #MeToo.

Elle déclare avoir tenté de prendre la parole trop tôt sur la misogynie à Hollywood, à une époque où la société n’était pas encline à entendre ces critiques et qu’elle ne bénéficie pas du même capital sympathie que d’autres actrices qui ont témoigné.

"Même avec le mouvement #MeToo, où tout le monde a pu raconter son histoire — et on peut facilement imaginer que j’ai quelques histoires moi aussi, et j’en ai — je n’ai pas parlé pour de nombreuses raisons. Je ne pense pas, vu la façon dont je suis généralement reçue par les gens et par les féministes, que je serais considérée comme une victime sympathique. Et je pense que si un jour, le monde se mettait d’accord sur le fait qu’on peut faire du victim-shaming, ça sera quand je raconterai mon histoire."

À voir aussi sur konbini :