Infographie : d'ici 2020, on aura droit à 40 films de super-héros

Six années pour 40 films, c'est le programme fou des super-héros au cinéma d'ici 2020.  

Va t-on vers une overdose de super-héros ? C'est ce qu'on pourrait croire lorsqu'on jette un coup d'oeil à une infographie confectionnée par le site Comics Alliance. Le programme commence à partir de 2015 et se termine en 2020.

Six années lors desquelles près d'une quarantaine de productions en lien avec des hommes et des femmes en costumes moulants viendront sauver Metropolis, Gotham, New York, les Étas-Unis, le monde et même pas mal de planètes.

Publicité

Tous les films de super-héros d'ici à 2020

Tous les films de super-héros d'ici à 2020

Le choc de Marvel vs DC Comics

On retrouve bien sûr le calendrier édifié par DC Comics voilà quelques semaines et confirmé le 16 octobre. Au programme, du Batman, du Superman, du Wonder-Woman ainsi que The Flash et la Justice League. Dix films rien que pour l'écurie concurrente de Marvel. Cette dernière continue sa stratégie opérée à partir de la moitié des années 2000.

Sa troisième phase débutera ainsi le 17 juillet 2015 avec la sortie de Ant-Man. Ensuite, faites chauffer les lunettes 3D : Captain America 3 (6 mai 2016) qui verra Iron Man taper l’incruste, Docteur Strange (8 juillet 2016), Les Gardiens de la Galaxie 2 (28 juillet 2017), Thor 3 (pas de date).

Publicité

Il faut aussi aller voir du côté des studios pour arriver au chiffre de 40. Disney proposera ainsi Les Nouveaux Héros, Sony poursuivra la franchise Spider-Man (rebootée en 2012 sans Sam Raimi et Tobey Maguire), la Fox donnera une suite à X-Men avec le retour de Bryan Singer aux manettes (depuis X-Men: Days of Future Past, 2014) sans oublier de redonner un coup de pied au persnnage de Wolverine (Wolverine 3, en mars 2017).

Et c'est en 2018 que vous trouverez le plus de films de super-héros au cinéma : on en compte déjà dix, entre un Spider-Man, un Justice League 2, un Green Lantern et même un Shazam.

Les supers-héros, ça rapporte

Si c'est le grand amour entre Hollywood et les comics, c'est surtout parce que les films rapportent. Ils sont désormais une industrie à part et des blockbusters qui, majoritairement, seront bénéficiaires quelques semaines après leur sortie en salles. Prenons trois exemples : Avengers (2012), Iron Man 3 (2013) et The Dark Knight Rises (2012) : chaque film a couté entre 200 et 250 millions de dollars et a rapporté entre 1 et 1,5 milliard de dollars dans le monde.

Publicité

Une aubaine pour les studios comme pour les maisons d'édition que sont Marvel et DC Comics. Sur les 42 films de super-héros commercialisés depuis Superman en 1978, seul un n'est pas bénéficiaire : il s'agit du très moyen Green Lantern (2011) qui avait coûté 220 millions de dollars mais n'en avait rapporté que... 219. Zut.

Par Louis Lepron, publié le 21/10/2014

Copié

Pour vous :