AccueilCinéma

Idris Elba, Emma Watson : l'Académie des Oscars s'ouvre enfin à la diversité

Publié le

par Charles Carrot

Critiquée pour la prédominance d'hommes blancs à l'âge vénérable dans ses rangs, l'Académie a battu son record d'invitations en 2016, se tournant notamment vers  les femmes et les minorités.

Idris Elba, aka l'homme le plus classe du monde (ici dans la série <em>Luther</em>), fait partie des invités 2016 de l'Académie des Oscars. Son absence des listes de nouveaux membres avait surpris l'année dernière. (© BBC).

Régulièrement accusée de ne pas être représentative du cinéma et de la société d'aujourd'hui (comme en témoignait la polémique #OscarsSoWhite de la dernière cérémonie), l'Académie des Oscars vient de répondre aux critiques en invitant un nombre record de nouveaux membres à rejoindre ses rangs : elle a lancé pas moins de 683 invitations en 2016, alors que ce nombre était seulement de 322 en 2015 et de 271 en 2014, comme le rappelle le Hollywood Reporter (qui ajoute qu'on tournait même à moins de 200 invitations en moyenne il y a quelques années).

46 % de femmes et 41 % de minorités ethniques

Parmi les personnalités choisies pour intégrer l'Académie, 41 % sont issues de minorités ethniques (Noirs, Latinos, Asiatiques...) et près de la moitié sont des femmes (46 %, sachant que les deux caractéristiques sont évidemment cumulables). Si toutes ces invitations se transforment en adhésions, l'Académie, qui comprend environ 7 000 membres actuellement, verrait la répartition de ses membres changer (légèrement) dans le bon sens : on y trouverait 27 % de femmes (contre 24 % aujourd'hui) et 11 % de représentants de minorités ethniques (contre 8 % aujourd'hui, ce qui veut quand même dire que 92 % des membres actuels sont blancs, wow).

Parmi les invités 2016 (de 24 à... 91 ans), on découvre une belle pile de noms célèbres : côté acteurs, Idris Elba ou Emma Watson font partie de la liste, tout comme Oscar Isaac (Ex Machina, Poe dans le dernier Star Wars) et Alicia Vikander (la future Tomb Raider). Le réalisateur Cary Fukunaga (derrière Beasts of No Nation, mais aussi la très cinématographique première saison de True Detective) ou le brillant auteur grec Yórgos Lánthimos (Canine, The Lobster) sont invités également, et on tombe des nues quand on découvre que Ken Loach (80 ans, une dizaine de films et deux Palmes d'or) n'est remarqué que cette année par l'Académie, tout comme les sœurs Wachowski (Matrix, Speed Racer).

Une sélection un peu aléatoire ?

On ne peut s'empêcher de trouver la sélection quelque peu... aléatoire (elle répond néanmoins à des critères : nomination aux Oscars ou parrainage par deux membres de l'Académie au moins) lorsque l'on compare les invitations tardives ci-dessus avec d'autres, adressées par exemple aux jeunes John Boyega (vu aussi dans le dernier Star Wars) ou Dakota Johnson (50 Shades of Grey), certes prometteurs mais n'ayant pas exactement une grosse carrière derrière eux. Comme le relève Le Monde, le conseil de l'Académie des Oscars s'est donné pour objectif de doubler le nombre de femmes et de minorités d'ici 2020.

À voir aussi sur konbini :