AccueilCinéma

En Inde, Ian McKellen dénonce une loi anti-gay en vigueur depuis le XIXe siècle

Publié le

par Charles Carrot

De passage en Inde pour le Mumbai Film Festival, l'immense acteur britannique, militant LGBT de longue date, a débattu des droits des homosexuels en Inde.

En pleine tournée internationale avec le British Film Institute pour célébrer les 400 ans de la mort de William Shakespeare, Ian McKellen a profité de son escale à Bombay pour s'exprimer de plusieurs manières sur les conditions de vie toujours précaires des homosexuels en Inde. Dans un entretien accordé au Mumbai Times, publié le 24 mai (et dans lequel il dit aussi des choses très intéressantes sur Shakespeare), le comédien trouve ironique que le gouvernement indien – sous couvert de ne pas céder à la pression occidentale – conserve des lois discriminatoires datant de l'époque de l'empire colonial britannique :

"L'Inde est en train de traverser une phase que le Royaume-Uni a connu il y a trente ans. C'est quand même follement ironique que l'Inde utilise une loi coloniale pour opprimer ses citoyens homosexuels. Le pays a besoin de grandir un peu, l'Inde a besoin de se rendre compte qu'elle n'a plus à suivre la législation britannique."

Invité d'honneur du festival de cinéma LGBT local

Ian McKellen surtout célèbre pour son interprétation de Gandalf dans Le Seigneur des anneaux (mais qui est aussi un immense comédien, avec une exceptionnelle carrière théâtrale) a révélé qu'il était gay à l'âge de 49 ans, en 1988, et défend les droits des homosexuels depuis. La loi qu'il critique ici, dite "Section 377", date de 1862 et condamne de lourdes peines les activités sexuelles considérées "contre nature", notamment l'homosexualité. Cette législation a été annulée en 2009 par le tribunal de Delhi et remise en place en 2013 par la Cour suprême indienne, qui avait jugé qu'il était du ressort du Parlement de la modifier. Au magazine Scroll, l'acteur confie sa désolation :

"Tout le monde a peur. L'homme politique se dit : 'Qu'est-ce que les gens vont penser si je vote pour abroger la section 377, est-ce que je vais être réélu ?' Le professeur : 'Est-ce que je vais réussir à contrôler ma classe si mes élèves savent que je suis gay ?' L'acteur : 'Est-ce que je vais avoir des rôles, est-ce qu'on va me laisser jouer une scène d'amour si le gens savent que je suis homosexuel ?' Tout le monde s'inquiète toujours de quelque chose. Il faut arrêter d'avoir peur."

En parallèle de son passage au Mumbai Film Festival, Ian McKellen a témoigné son soutien d'autres manières : mercredi 25 mai, il a également assisté comme invité d'honneur à la cérémonie d'ouverture du seul grand festival de films LGBT en Inde, le Kashish Mumbai International Queer Festival. Un évènement qui en est à sa septième année en dépit de l'homophobie ambiante, et qui s'ouvrait cette année avec le film Carol avec Cate Blanchett.

À voir aussi sur konbini :