( I Know You From Somewhere © Vimeo )

Court-métrage : I Know You From Somewhere, ou comment une vidéo peut briser une vie

I Know You From Somewhere est un excellent court-métrage sur les dérives d’Internet. Après l’avoir vu, vous y réfléchirez à deux fois avant de péter un câble en public.

I Know You From Somewhere est l’illustration parfaite de comment la vie de quelqu’un peut être détruite par une vidéo d’assez mauvaise qualité, devenue virale en quelques clics. L’intrigue de cet excellent court-métrage ressemble d’ailleurs étrangement au teen-movie de Netflix #RealityHigh. On y retrouve un classique trio amoureux, composé d’une basic bitch, d’un apollon et d’une fille pas aussi populaire que sa meilleure amie (la basic bitch).

Publicité

Tout bascule lorsque la fille cool s’aperçoit qu’en fait, autour d’elle, rien n’est réel : ni son amitié, ni son idylle. Pire, son mec et son amie se voient dans son dos. Hors d’elle, elle profite d’un repas où ils sont tous les trois réunis pour leur balancer leurs quatre vérités – le message est passé cinq sur cinq dans tout le resto.

Parmi les personnes qui ont assisté à ce furieux spectacle, l’une d’entre elles a filmé la scène et détourné les propos de colère de la victime, la faisant passer pour une raciste. Il n’aura fallu que quelques clics pour que cette petite vidéo se répande sur toute la Toile, et que la jeune fille devienne la risée du monde entier. Pas facile, quand on cherche un job…

Du montage au ton des acteurs, I Know You From Somewhere se distingue largement des autres petits films de son genre. Son réalisateur, Andrew Fitzgerald, semble être un vrai pro du malaise (il n’y a qu’à revoir Strange Men pour en être sûr).

Publicité

Par Lucille Bion, publié le 01/11/2017

Pour vous :