AccueilCinéma

J. K. Rowling raconte les origines du Poudlard américain dans une nouvelle inédite

Publié le

par Charles Carrot

En amont du film Les Animaux fantastiques, l'auteure de Harry Potter a dévoilé une nouvelle histoire qui narre la création de l'école de magie Ilvermorny aux États-Unis.

Il n'y a pas qu'en Angleterre qu'on étudie la magie : après avoir donné quelques détails cette année sur les écoles de sorcellerie japonaise, brésilienne et ougandaise, J. K. Rowling a dévoilé mardi 28 juin sur son site Pottermore une nouvelle inédite (en anglais) qui se penche sur les origines de l'Ilvermorny School of Witchcraft and Wizardry. L'histoire (pas si) courte a même droit à sa petite introduction en animation 3D, visible ci-dessus.

Une héroïne inconnue

La vidéo et le texte se concentrent sur les actions d'Isolt Sayre, une magicienne irlandaise du XVIIe siècle à l'enfance tragique (évidemment) qui, animée notamment par la frustration de ne pas avoir intégré le cursus de Poudlard, contribua à fonder l'école Ilvermorny dans la colonie de Plymouth, aux États-Unis. L'institution dispose même de ses propres maisons, nommées d'après quatre créatures magiques :

  • "Horned Serpent" (Serpent à corne)
  • "Pukwudgie" (une sorte de blaireau)
  • "Thunderbird" (Oiseau-tonnerre)
  • "Wampus" (un type de panthère réputé pour être "presque impossible à tuer").

On plaint un peu les Pukwudgie, qui ressemblent quand même fort aux Poufsouffle locaux, et on se demande bien comment ces noms seront traduits en français. Bien entendu, ces nouvelles informations ne sont pas anodines dans l'actualité de l'univers de Harry Potter : elles préparent le terrain pour le prochain film spin-off Les Animaux fantastiques de David Yates, avec Eddie Redmayne dans la peau de l'aventurier Norbert Dragonneau, qui sort le 16 novembre prochain au cinéma.

À voir aussi sur konbini :