L'histoire du cinéma français en une infographie

Un site hôtelier retrace l'essentiel de l'histoire du cinéma français, des frères Lumière à nos jours, dans une massive infographie. Des couleurs, des films, du data, que demander de plus ?

Un petit monument à la gloire de la France, berceau du cinéma, ça ne fait jamais de mal. Et ça tombe bien : le site de la chaîne d'hôtellerie de luxe Raffles raconte toute l'histoire du film français à travers une infographie maousse, alimentée par des dizaines de sources bibliographiques.

On y trouve tout d'abord une timeline qui démarre en 1888, année où George Méliès rachète le Théâtre Robert-Houdin dans lequel il fera ses débuts de magicien.

Publicité

La frise est divisée en plusieurs couleurs nous permettant de suivre le cheminement des principaux fondateurs du cinéma : Méliès en vert, Gaumont – la plus ancienne société cinématographique au monde – en bleu foncé, les frères Lumière – inventeurs en 1895 du cinématographe – et Pathé, deuxième géant du ciné bleu-blanc-rouge.

Ah, Paris...

Le voyage se poursuit avec une carte de Paris mettant en avant les lieux de tournage emblématiques du cinéma : le musée du Louvre (Da Vinci Code), la cathédrale Notre-Dame (Le Bossu de Notre-Dame), Montmartre (Amélie Poulain)... Le tout agrémenté de chiffres : saviez-vous que la tour Eiffel est apparue dans 44 films depuis 1987 ? Nous on savait.

Publicité

S'ensuit une très jolie fresque des films français les plus populaires, du cinéma muet à nos jours. Ça commence avec le monumental Voyage dans la Lune de Méliès (1902) pour aller jusqu'à La vie d'Adèle d'Abdellatif Kechiche (2013), en passant par Orphée de Cocteau (1950), La Grande Illusion de Renoir (1937) ou Un Chien andalou de Dali (1929).

On finit sur une explication chiffrée du rayonnement mondial du cinéma en France et dans le monde : la France compte le second plus haut taux de récompenses à des festivals juste derrière l'Italie. Paris compte 302 cinémas et 190 festivals différents se déroulent dans la capitale (soit plus qu'à Toronto, Londres et New York réunis)... Bref, de quoi se rassurer sur la santé du cinéma tricolore et se donner envie d'aller se faire une toile.

Découvrez l'infographie ci-dessous :

Publicité

A History of Cinema in France

Par François Oulac, publié le 16/11/2014

Copié

Pour vous :