Hayao Miyazaki fera de l'animation jusqu'à son dernier souffle

Le maître de l'animation japonaise n'a pas dit son dernier mot, puisqu'il confiait ce week-end vouloir continuer à travailler jusqu'à son dernier souffle.

Hayao miyazaki

Hayao Miyazaki, co-fondateur du mythique studio Ghibli.

Décidément, Hayao Miyazaki n'a pas fini de nous surprendre. Alors que le réalisateur de 73 ans et co-fondateur du mythique studio Ghibli annonçait il y a un an qu’il arrêtait sa carrière après la présentation de son dernier film Kaze Tachinu ("Le Vent Se Lève"), à la 70ème Mostra de Venise, il semble pourtant loin d'avoir dit son dernier mot.

Publicité

Il y a quelques semaines déjà, le président du studio Ghibli, Toshio Suzuki, rassurait les cinéphiles laissés endeuillés en déclarant dans une interview que le cinéaste pourrait bien “refaire quelque chose”. Il expliquait que Miyazaki lui avait parlé de son idée de réaliser un court métrage pour le Musée Ghibli situé à Tokyo.

Des déclarations confirmées par le maître de l'animation japonaise – qui s'est vu décerner ce week-end un Oscar d'honneur pour l'ensemble de sa carrière – à Variety :

Je compte travailler jusqu'à ma mort. J'ai pris ma retraite concernant les long métrages mais pas l'animation.

Je voudrais continuer à faire des films qui plaisent aux gens, mais je pense aussi que ça n’a pas de sens à moins que je ne leur montre le genre d’animation qu’ils ne peuvent voir nulle part ailleurs. Ils sont amusants à faire. Et ils sont courts donc c’est moins stressant.

Publicité

Du papier, des crayons et de la pellicule

Après avoir tenté – sans succès – de ralentir son rythme de travail, Hayao Miyazaki a confié qu'il travaillait sur un nouveau manga, ainsi que sur plusieurs projets de courts métrages. Il confie être très heureux d'avoir pu "travailler pendant 51 ans avec juste du papier, des crayons et de la pellicule"  :

Ma femme m’a dit l’autre jour que j’avais de la chance. La génération de mon fils et la suivante ne peuvent plus travailler seulement avec des crayons donc je ne sais pas comment vont évoluer les choses. Moi, j’ai réussi à ne pas utiliser d’ordinateur. Je n’ai même pas de téléphone portable.

Son fils Goro (qui a dirigé deux films pour les studios Ghibli) s'est récemment lancé dans un projet d'animation pour la télévision pour lequel il a utilisé des ordinateurs 3D. Un moyen de création qui va surement finir par faire disparaitre les traditionnels crayons, comme Hayao Miyazaki l'explique avec nostalgie :

Publicité

Je pense que plus que le médium, c’est le talent qui décide. Il n’y a rien d’intrinsèquement bon ou mauvais dans le papier ou l’ordinateur. Les dessins au crayon ne sont pas condamnés, mais ceux qui continuent à utiliser ce médium manquent de talent. Alors, c’est triste, mais il va disparaître.

Par Constance Bloch, publié le 10/11/2014

Copié

Pour vous :