AccueilCinéma

Pour J.K. Rowling, "maintenant, Harry c'est terminé"

Publié le

par Salomé Vincendon

Même si la pottermania a été relancée comme jamais avec la première de la pièce Harry Potter et l'Enfant maudit et la sortie d'un huitième livre, J.K. Rowling l'a confirmé : c'était un tour d'honneur pour Harry, qui va céder sa place au profit d'une nouvelle génération de personnages.

Cette fois, c'est dit. Samedi 31 juillet, J.K. Rowling venue assister à la première de la pièce Harry Potter et l'Enfant maudit, présentée au Palace Theatre de Londres, a lâché une info qui va serrer le cœur des millions de fans du jeune sorcier. Après cette pièce de théâtre et la publication de son texte en un livre présenté comme le huitième tome de la saga, Harry Potter va tirer sa révérence. L'agence Reuters rapporte en effet que l'écrivaine, interrogée par ses fans lors de la première de la pièce, s'est montrée catégorique :

"[Harry] effectue un long voyage durant cette pièce de théâtre en deux parties, mais après, oui, nous en avons terminé. C’est la génération suivante, vous savez. Je suis ravie de voir la pièce réalisée d'une aussi belle belle manière mais non, maintenant Harry c’est terminé."

Les fans du monde entier n'ont cependant pas manifesté de ressentiment à l'égard de J.K. Rowling. Loin de bouder leur plaisir, ils se sont massivement précipités dans les librairies pour obtenir le texte de la pièce Harry Potter et l'Enfant maudit.

La folie devant les librairies

D'après Le Parisien, plus de 500 personnes faisaient la queue à New York dans la plus grande librairie de la ville, comme à Singapour où 300 personnes attendaient la livraison des premiers livres. À Sydney, les grands magasins Big W ont été pris d'assaut par les lecteurs après avoir promis de vendre le dernier opus de J.K. Rowling à prix réduit pendant vingt-quatre heures. Mais la plupart des boutiques ne possédaient même pas cent exemplaires du livre, ce qui a provoqué une pénurie rapide et la colère du public.  La couverture de l'ouvrage a été rapidement partagée sur twitter avec le hashtag #HarryPotterAndTheCursedChild, émoticones à cœur et grand sourires à l'appui. L'application Snapchat avait, elle, eu l'excellente idée de créer un filtre spécialement pour l'occasion avec écharpe de Gryffondor, lunettes et cicatrice sur le front.

Ne pas spoiler, ne pas spoiler, ne pas spoiler

Eh oui, le livre est pour l'instant seulement sorti en anglais. Les fans français devront se plonger dans la langue de Shakespeare pour découvrir la suite des aventures de Harry Potter, ou attendre le 14 octobre (soit DEUX MOIS !) la traduction des éditions Gallimard Jeunesse.

Mais entre ceux qui ont déjà vu la pièce lors des répétitions publiques et ceux qui ont déjà dévoré le livre de 800 pages en quelques heures, le risque de se faire spoiler avant le 14 octobre devient bien plus important que pour un épisode de Game of Thrones. Sur Twitter, beaucoup d'utilisateurs ont déjà demandé à ceux qui étaient au courant de la suite de l'histoire d'éviter de divulguer trop de choses.

J.K. Rowling en personne a posté une vidéo pour prier les fans d'éviter de spoiler ceux qui n'auraient pas encore eu la chance de découvrir le texte. "Pendant des années, vous avez été géniaux en gardant le secret sur Harry Potter, en ne spoilant pas les autres lecteurs. Alors je vous demande une fois de plus de garder le secret" demande l'auteure à son public.

Pour les bilingues et les impatients, le livre est toutefois téléchargeable sur iBook. Quant à la pièce de théâtre en elle-même, J.K. Rowling aimerait pouvoir la faire jouer, après traduction, à travers le monde. Elle a déjà confié vouloir "vraiment que cette pièce aille plus loin, et qu'un maximum de fans de Harry Potter puissent la voir". Rendez-vous dans quelques mois sur les scènes de France pour une nouvelle pottermania ?

À voir aussi sur konbini :