Vivre encore et encore sa propre mort : le trailer terrifiant de Happy Birthdead

Revivre son meurtre encore et encore, c’est l’idée de Happy Birthdead.

Il y a des films dans lesquels des personnages importants ou secondaires meurent dans les premières secondes, au bout de trente minutes ou à la fin. Et il y a des films où certains protagonistes, "profitant" d’une faille spatio-temporelle, décèdent 10, 15, 20 fois, sans forcément comprendre ce qu’il se passe, pour revenir à chaque fois en vie au même endroit.

Publicité

Certains "meurent" en s’endormant, pour mieux renaître dans un quotidien des plus ordinaires (Un jour sans fin), d’autres pour tuer une menace des plus mortifères (Edge of Tomorrow). Plus récemment, Jake Gyllenhaal s’amusait à enquêter pour comprendre comment un train à destination de Chicago était la cible d’un attentat. C’était dans Source Code (2011).

Dans le même ordre d’idée, mais avec un budget dix fois moins important (pas plus de 5 millions de dollars, la fameuse signature des films de la boîte de production Blumhouse), Happy Birthdead suit l’histoire de Teresa. Une étudiante banale qui, après avoir été tuée, revit inlassablement sa journée, cette dernière se clôturant à chaque fois par son meurtre. Une idée de scénario déjà utilisée donc, mais exploitée ici dans le cadre du genre horrifique.

Sortie prévue le 15 novembre prochain.

Publicité

Par Louis Lepron, publié le 24/07/2017

Pour vous :