AccueilCinéma

Un grand jury valide l’inculpation de Weinstein pour viol et agression sexuelle

Publié le

par Lucille Bion

NEW YORK, NY – MAY 25: Harvey Weinstein along with his attorney Benjamin Brafman (L) appears at his arraignment in Manhattan Criminal Court on Friday, May 25, 2018. The former movie producer faces charges in connection with accusations made by aspiring actress Lucia Evans who has said that Weinstein forced her to perform oral sex on him in his Manhattan office in 2004. Weinstein (66) has been accused by dozens of other women of forcing them into sexual acts using both pressure and threats. The revelations of the his behavior helped to spawn the global #MeToo movement. (Photo by Steven Hirsch-Pool via Getty Images)

Un grand jury new-yorkais a voté pour l’inculpation de Harvey Weinstein pour viol et agression sexuelle. Le producteur déchu se rapproche donc d’un procès.

Harvey Weinstein le 25 mai. (© Steven Hirsch-Pool via Getty Images)

Vendredi dernier, Harvey Weinstein s’est rendu à la police new-yorkaise. Il y a sept mois, le producteur a été accusé d’avoir violé, harcelé et agressé sexuellement des dizaines de femmes (notamment des actrices et collaboratrices). Face à ces révélations, l’ex-roi d’Hollywood a été contraint d’abandonner son empire et s’est réfugié "en cure de désintoxication" pour vaincre son addiction au sexe.

C’était donc la première fois qu’il se retrouvait devant la justice depuis le début du scandale. La police a fait savoir qu’il a été inculpé pour un viol et une agression sexuelle qui auraient été commis sur deux femmes différentes. Si le nom de la première victime n’a pas été donné, le New York Times affirme qu’il s’agirait d’un viol remontant à 2013. La seconde accusatrice, Lucia Evans, affirme que le producteur l’a forcée à lui faire une fellation en 2004.

L’avocat du producteur, Benjamin Brafman (qui a défendu Dominique Strauss-Kahn lors du scandale du Sofitel, en 2011) a ensuite fait savoir que son client avait l’intention de plaider "non coupable".

Le mercredi 30 mai, le producteur est passé devant un grand jury qui a vérifié que les preuves proposées étaient solides, afin de valider le processus d’inculpation. Les jurés ont "voté pour inculper Harvey Weinstein", a indiqué Cyrus Vance, le procureur de Manhattan, dans un communiqué relayé par l’AFP.

Le procureur a aussi ajouté que "l’enquête était toujours en cours" et a invité les autres victimes de Harvey Weinstein à contacter ses services. Pour lui, ce vote "rapproche l’accusé du moment où il devra répondre des crimes dont il est accusé", relaye France info.

Cette décision confirme les trois chefs d’accusation retenus vendredi par la police (deux pour viol et un pour agression sexuelle).

Son avocat demande un temps de préparation

Benjamin Braffman a expliqué que son client avait été affecté par les mouvements féministes comme #MeToo ou Time’s Up, nés à la suite des révélations à son sujet. Selon lui, Harvey Weinstein aurait cédé face à la "pression politique injuste" rapporte Le Monde.

Aussi, l’intéressé a fait savoir par le biais de son avocat qu’il ne témoignerait pas devant ce grand jury, n’ayant pas pu préparer correctement son audition. Selon Benjamin Braffman, le procureur l’aurait pris de court en ne lui fournissant que vendredi soir, veille d’un week-end prolongé, les détails relatifs aux deux accusations. L’avocat a alors demandé un report de la réunion du jury, qui a finalement été rejeté.

Un autre point important a été soulevé par Benjamin Braffman. La femme anonyme qui accuse le businessman de l’avoir violée en 2013 aurait eu une liaison avec lui pendant "dix ans". L’avocat évoque donc "une relation sexuelle consentie".

La prochaine audience est attendue pour le 30 juillet. L’homme de 66 ans qui va plaider "non coupable" risque entre 5 à 25 ans de prison.

À voir aussi sur konbini :