AccueilCinéma

Godzilla vs Kong redonne des couleurs au box-office mondial

Publié le

par Arthur Cios

Enfin une bonne nouvelle pour les salles.

On ne sait pas si la stratégie de la Warner porte ses fruits mais, pour l’instant, le studio s’en sort plutôt bien au vu de la situation actuelle. Tandis que les cinémas du monde entier, ou presque, sont fermés, la firme américaine a décidé pour l’année 2021 de sortir en simultané pendant un mois ses films en salles et sur sa plateforme HBO Max. Comme ça, elle est l’une des seuls à présenter des nouveautés, à sortir des grosses machines sur les rares marchés qui cartonnent, et à les dévoiler en ligne pour faire gonfler les abonnements de sa plateforme.

Godzilla vs Kong en est la dernière preuve. Sorti dans plusieurs autres pays (38), le film a largement dominé le box-office ce week-end, en récoltant 122 millions de dollars. Il faut remercier en l’occurrence les spectateurs chinois. Rien que là-bas, le film a gagné 70 millions. C’est le meilleur démarrage pour un film en Chine depuis 2019. Et dans un contexte de crise du Covid-19, cela est impressionnant.

Pas surprenant que le marché asiatique ait été une priorité pour la Warner. Depuis quelques semaines, les cinémas chinois font de très beaux scores, mais ce sont la plupart du temps des productions locales qui supplantent le reste des films présentés. Or, ici, on parle d’un blockbuster américain certes, mais qui raconte le combat entre un monstre du cinéma américain (King Kong) et un géant du septième art japonais (Godzilla).

Reste maintenant à savoir si les entrées vont continuer à affluer là-bas (ce qu’on imagine, compte tenu de l’absence de concurrence à haut potentiel), et si le succès sera également au rendez-vous aux États-Unis, où le box-office demeure timide – la plupart des salles des grandes villes sont soit fermées, soit ouvertes en capacité très limitée.

Ce sera, en tout cas, la sortie en salles qui devrait être la plus rentable de ces derniers mois, aux côtés de Tenet de Christopher Nolan (qui avait rapporté au final plus de 300 millions de dollars). Pas assez pour être rentable, mais à l’heure des enchaînements de flops et d’un nombre d’abonnés en deçà des attentes du studio, cela demeure mieux que rien pour le mastodonte.

En attendant, le film d’action avec Bob Odenkirk, Nobody, est celui qui rafle la mise chez l’Oncle Sam, avec un très petit 6,7 millions de dollars. On est loin de la grande époque des centaines de millions de dollars au box-office américain. Et notre petit doigt nous dit que cela devrait mettre encore quelques semaines, voire mois, à revenir à la normale.

À voir aussi sur konbini :