AccueilCinéma

George Miller ne tournera plus de film Mad Max

Publié le

par Théo Chapuis

Dans un indiscret récolté lors de la soirée des Golden Globes par le New York Post, George Miller annonce qu'il ne tournera plus de Mad Max lui-même. La faute à un dernier tournage exténuant.

George Miller, à droite, avec Charlize Theron sur le plateau du tournage de <em>Fury Road</em> (<a href="http://io9.gizmodo.com/mad-max-director-george-miller-rumored-to-be-up-for-man-1725694088" target="_blank">Source</a>)

George Miller est formel : Fury Road restera le dernier épisode de Mad Max, du moins tant qu'il en aura les commandes. Dans une brève réponse accordée à Page Six, magazine online rattaché au New York Post, pendant les Golden Globes, le cinéaste a justifié son refus de poursuivre la saga dystopique à cause des nombreux soucis qu'il a rencontrés pendant le tournage du dernier opus :

"Si on en termine un dans l'année, c'est quasiment considéré comme un miracle. Démarrer, arrêter, recommencer... [...] Les Mad Max prennent une éternité à tourner. Je n'en ferai plus."

Mad Max : Fury Road est en effet un cas d'école des projets de cinéma épiques à réaliser. C'est en 1997 qu'a commencé sa pré-production (son acteur principal, Tom Hardy, avait alors tout juste 20 ans et ressemblait à un chanteur de boys band), mais les embûches ont été nombreuses et les déboires de tournage, d'abord en Australie puis en Namibie, légendaires.

Un spin-off sur Furiosa ?

Reste qu'avant de faire ces déclarations indiscrètes au sulfureux New York Post, le réalisateur de Mad Max livrait des déclarations contradictoires voici un mois à Entertainment Weekly. Il révélait au magazine son ardent désir de tourner un spin-off sur Imperator Furiosa, personnage brillamment incarné par Charlize Theron dans Fury Road. "Elle est carrément irrésistible", disait-il alors d'elle.

Alors, stop ou encore ? Avec ou sans le cinéaste, l'affaire ne semble guère faire de mystère : même si Miller arrête de tourner en personne Mad Max, ou cet éventuel spin-off sur Furiosa, il pourrait tout simplement déléguer la casquette de réalisateur. Que les fans se rassurent : ce monde anarchique où règnent des hordes de punks juchés sur des bolides plus dangereux que des bombes devrait lui survivre. Ouf.

À voir aussi sur konbini :