George Lucas va produire du vin en France

Il n’y a pas que Dark Vador et les sabres laser dans la vie de George Lucas. Le créateur de Star Wars aime aussi investir son temps dans le vin. Explications.

George Lucas avec une bouteille de vin Skywalker. (© DR)

L’information a mûri plusieurs mois, à l’abri des indiscrets. Elle a désormais été rendue publique par le quotidien Var Matin. George Lucas, papounet de Star Wars et maître de l’imposant navire LucasFilm, a fait main basse au mois d’avril dernier sur le Château Margüi (à Châteauvert, dans le Var), une propriété viticole d’une quinzaine d’hectares qui produit un vin d’appellation d’origine protégée : le coteaux-varois-en-provence.

Publicité

Le richissime cinéaste, scénariste et producteur américain ne sera ainsi qu’à huit petits kilomètres du Château Miraval, domaine médiatisé acquis par Brad Pitt et Angelina Jolie en 2008. Depuis cette annonce, les supputations vont déjà bon train quant au montant exact de la transaction, lequel n’a pas été officiellement dévoilé par Philippe Guillanton, le vendeur. Pour autant, cela n’a pas empêché Serge Loudes, le maire des lieux, d’évoquer le chiffre coquet de 9,5 millions d’euros.

Des films et du vin

Derrière cette transaction ? L’entreprise Skywalker Vineyards, dont Lucas est le principal actionnaire. Au cas où vous l’ignoriez, l’intéressé est déjà à la tête, via ladite structure, d’autres vignobles en Italie et dans sa Californie natale, où est d’ailleurs fabriqué le vin-signature Skywalker. Pour information, le Skywalker Ranch, d’où provient le cru, a été boosté par le maître de chai expérimenté de Francis Ford Coppola, autre businessman de la vigne venu à la rescousse de son confrère cinéaste.

La société Skywalker Vinyards entend injecter 15 millions de billets verts supplémentaires dans un projet de modernisation de la cave et de construction d’un complexe hôtelier. De quoi, selon toute vraisemblance, créer une trentaine d’emplois dans les environs. Rappelons que Lucas n’est pas le seul manitou du cinéma à avoir jeté son dévolu sur des vignobles. Parmi les aficionados des beaux millésimes, on retrouve également John Lasseter (Toy Story) ou encore Luc Besson, propriétaire du domaine d’Alquier et de celui de Senaux.

Publicité

Par Mehdi Omaïs, publié le 15/08/2017

Pour vous :