George Clooney veut suspendre sa carrière d’acteur

Un peu blasé, George Clooney songe à arrêter sa carrière d’acteur pour mieux se consacrer à la réalisation. Il n’acceptera plus que des rôles exceptionnels.

George Clooney dans À la poursuite de demain. (© Disney Enterprises)

Acteur, producteur, réalisateur, scénariste et homme engagé soucieux des causes humanitaires, George Clooney, 56 ans, ne cesse de multiplier les casquettes. De la série Urgences, qui l’a révélé, à sa consécration dans Gravity, qui a reçu sept oscars, le comédien a globalement connu un succès constant pendant deux décennies.

Publicité

Mais 2013 reste sûrement l’année la plus marquante de sa carrière, puisque la légende a décroché sa huitième nomination aux Oscars, devenant ainsi l’homme nommé dans le plus grand nombre de catégories différentes depuis la création l’Académie des Oscars. What else ?

À l’approche de la sortie de son nouveau long-métrage, Bienvenue à Suburbicon, il a donné une interview au Sunday Times, qui a notamment été relayée par Esquire. Dans les colonnes du journal britannique, George Clooney a expliqué qu’il envisageait désormais sa carrière d’une autre manière :

"Vous savez, j’ai joué la comédie pendant un bon moment, et maintenant j’ai 56 ans. Je ne suis plus le gars qui peut 'obtenir la fille'. […] Du moins, je ne devrais plus l’être. Après, quelqu’un me propose le rôle de Paul Newman dans Le Verdict, je me lance. Mais il n’y en a pas beaucoup des comme ça."

Publicité

Money, money, money

Si George Clooney songe à arrêter sa carrière d’acteur (ou de la poursuivre seulement pour des rôles exceptionnels), ce n’est que pour mieux se consacrer à la réalisation :

"Jouer la comédie était un moyen de payer le loyer, mais j’ai vendu une entreprise de tequila pour un putain de milliard de dollars. Je n’ai pas besoin d’argent. Et s’il m’en faut encore, je le ferais d’une autre manière."

Cette triste annonce ouvre à George Clooney de nouvelles opportunités – et, après avoir vu (l’excellent) Bienvenue à Suburbicon, on vous assure que c’est loin d’être une mauvaise nouvelle :

Publicité

Par Lucille Bion, publié le 07/11/2017

Pour vous :