Wonder Woman © 2016 Warner Bros. Entertainment Inc. and Ratpac-Dune Entertainment LLC / Clay Enos/ TM & (c) DC Comics

Gal Gadot menacerait d'abandonner Wonder Woman 2 si Brett Ratner n’était pas débarqué

Le producteur, au centre de graves accusations, a cofinancé le premier volet avec les studios Warner Bros.

Après de nombreuses accusations d’agressions sexuelles et de viol portées envers Brett Ratner, appuyées par le récent témoignage de l’actrice Ellen Page, relatant son comportement sexiste et homophobe sur le tournage de X-Men : L’Affrontement final, les actions du producteur risquent aujourd’hui de mettre en péril la suite de l’un des films de super-héros les mieux accueillis de tous les temps.

En effet, l’actrice Gal Gadot, tenante du rôle-titre de Wonder Woman, menacerait de quitter la franchise si Brett Ratner et sa société RatPac-Dune Entertainment étaient toujours associés au projet. Forte de ses convictions, elle avait déjà refusé de se rendre à un dîner en l’honneur du producteur et réalisateur, où elle devait lui remettre un prix.

Publicité

Un proche de l’actrice israélienne se serait confié sur l’affaire à Page Six :

"Elle est forte et fidèle à ses principes. Elle sait que la meilleure manière d’atteindre des personnes comme Brett Ratner est le porte-monnaie. Elle sait également que Warner Bros. doit se ranger à ses côtés à mesure que cette affaire se développe. Ils ne peuvent laisser un film qui porte sur l’émancipation féminine, être partiellement financé par un homme accusé de violences sexuelles."

Publicité

Si le producteur avait annoncé se retirer des activités de Warner Bros., "jusqu’à ce que ses problèmes personnels soient résolus", il semblerait que cela n’ait pas été suivi entièrement dans les faits.

L'article de Page Six précise que la Warner a qualifié les allégations de sa source comme étant "fausses", sans faire plus de commentaires.

Par Marie Jaso, publié le 13/11/2017

Pour vous :