AccueilCinéma

Gal Gadot a touché un salaire ridicule pour un film comme Wonder Woman

Publié le

par Justina Bakutyte

L’actrice n’a touché que 300 000 dollars alors que le film a rapporté 570 millions de dollars au box-office.

Que vous ayez envie de le voir ou non, il est difficile d’échapper au phénomène Wonder Woman. De la polémique suscitée aux États-Unis par les séances réservées aux femmes jusqu’à l’interdiction du film dans des pays du monde arabe, en passant par les discussions autour de la nationalité de l’actrice principale, le buzz qui entoure le blockbuster de Patty Jenkins dure depuis des mois.

Après avoir rapporté plus de 100 millions de dollars (89 millions d’euros) pendant sa première semaine d’exploitation et battu le record de recettes enregistrées au box-office américain par une femme réalisatrice, Wonder Woman est maintenant au centre d’une discussion économique dont le sujet principal est le salaire de Gal Gadot, l’actrice qui incarne la super-héroïne de DC Comics.

Dans le film, Diana Prince, aka Wonder Woman, fait face au sexisme et à la misogynie avec la même grâce et la même force indiscutable qu’elle utilise pour sauver des innocents dans les tranchées allemandes. Cependant, dans la vraie vie, l’actrice n’a pas été épargnée par l’injustice qui sévit dans l’industrie du cinéma vis-à-vis des femmes.

Le meilleur film DC depuis les Batman de Nolan

En 2014, quand elle a été choisie pour le rôle, Gal Gadot a signé avec la Warner un contrat pour trois films (Batman v Superman, Wonder Woman et Justice League) à hauteur de 300 000 dollars (270 000 euros) chacun. Au total, elle a donc gagné moins d’un million de dollars pour trois films, alors qu’elle tenait le rôle principal dans l’un d’entre eux.

C’est là que le calcul se complique… Si l’on peut admettre qu’un cachet de 300 000 dollars par film était une offre décente, car à l’époque Gal Gadot n’était pas très célèbre et endossait pour la première fois le rôle de Diana Prince, ce montant semble ridicule maintenant que Wonder Woman a raflé 570 millions de dollars dans le monde et que le film de Patty Jenkins a été reconnu comme étant la meilleure production DC depuis la trilogie Batman de Christopher Nolan.

(via giphy)

© Giphy

Bien sûr, il ne faut pas oublier que les acteurs touchent des bonus lorsqu’un film dépasse un certain nombre de places vendues. Selon le magazine Forbes, Wonder Woman est sur le point de s’imposer comme la cinquième production la plus rentable de l’année juste après Pirates des Caraïbes 5 (650 millions de dollars), Les Gardiens de la Galaxie, vol. 2 (844,4 millions de dollars), Fast & Furious 8 (1,238 milliard de dollars) et La Belle et la Bête (1,252 milliard de dollars).

Il n’empêche, le cachet de Gal Gadot fait tiquer, surtout quand on le compare à celui de ses confrères. Il est vrai que Chris Evans a lui aussi touché 300 000 dollars pour le premier Captain America et que Chris Hemsworth n’a touché que 200 000 dollars pour Thor. Mais comme le souligne le magazine Movie Pilot, la situation n’est pas tout à fait comparable. Ni l’un ni l’autre n’avaient jamais incarné leur personnage avant ces films qu’ils portaient seuls, alors que la Wonder Woman de Gal Gadot avait été introduite dans Batman v Superman.

Il serait plus juste de comparer le cachet de Gal Gadot à celui de Henry Cavill, qui a été payé 14 millions de dollars (12,5 millions d’euros) pour Man of Steel en 2013. Même si cette somme inclut les bonus du box-office mentionnés plus tôt, il est clair que Henry Cavill a réussi à obtenir un meilleur salaire dès le départ.

Pour résumer, le problème vient du fait que la somme totale versée à Gal Gadot repose sur ces bonus, dont on ne connaît pas les conditions, alors qu’elle aurait dû toucher un fixe plus important. Heureusement, le film est un succès et la réalisatrice Patty Jenkins évoque déjà l’idée d’une suite. L’actrice pourrait donc avoir l’opportunité de renégocier son cachet pour y ajouter de nombreux zéros.

(via giphy)

© Giphy

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet

À voir aussi sur konbini :