Vidéo : Fred Veïsse, l'imitatrice hilarante qui se joue des acteurs français

En s'amusant à doubler des interviews de stars comme Omar Sy, Catherine Deneuve, Vincent Lindon ou Benoît Poelvoorde, Fred Veïsse est devenue la star du Festival de Cannes, mais sur YouTube. On lui a posé quelques questions. 

Fred Veïsse est une comédienne parisienne de 41 ans. Cette année, durant les festivités du septième art qui se déroulaient à Cannes, elle était devant son ordinateur, sa webcam allumée. Inspirée par des interviews d'acteurs français, elle a tenté de se les réapproprier, se prenant au jeu, et réalisant des playbacks sur leurs mots. 

Sa première "cible" s'appelle Catherine Deneuve. C'était il y a deux semaines :

Publicité

J'ai visionné le résultat. Je l'avais faite en une demi-heure. Ça m'a vraiment fait marrer. Je l'ai montrée à ma soeur qui a eu la même réaction. J'ai alors décidé de la poster sur YouTube. Depuis, je reçois des tonnes de messages et je n'en reviens toujours pas de ce succès.

Le principe de son format ? Des vidéos homemade filmées dans son salon par webcam et des formats courts d'une minute durant lesquels elle fait mine de répondre aux questions de chroniqueurs comme Augustin Trapenard ou Patrick Cohen avec les voix de Monica Bellucci ou d'Isabelle Huppert.

Publicité

À chaque fois, sa vidéo porte le titre "Je suis" suivi du nom de l'acteur parodié. Elle nous explique ce choix :

L'idée m'est venue en écoutant une interview de Catherine Deneuve à la radio. Je me suis amusée de son ton blasé et me suis demandé quel pouvait bien être le cheminement pour en arriver à voir le Festival de Cannes comme un calvaire. Comment se sent-on quand on est Catherine Deneuve ? Voilà d'où vient le "Je suis...".

Mais la nouvelle coqueluche de YouTube ne s'arrête pas là. Coiffures, mimiques, petites moues et jeux de regards, elle reprend tous les codes de personnalités du cinéma pour mieux s'en moquer. À la seconde où elle ouvre la bouche, on est étonnés d'entendre l'accent québécois de Xavier Dolan, la voix chaleureuse d'Omar Sy, le ton blasé de Catherine Deneuve ou le franc-parler rocailleux de Vincent Lindon.

Publicité

"Mon corps suit le mouvement, tout est naturel"

Son hilarant jeu de doublage fait d'elle une imitatrice de l'instinct :

J'écoute la voix de l'artiste, ça devient une chanson et mon corps suit le mouvement. Tout est naturel. Ce n'est absolument pas réfléchi. En général ça ne me prend pas beaucoup de temps : trente minutes environ pour quatre à cinq prises. Sauf pour la vidéo d'Omar Sy qui m'a pris près trois jours et pour laquelle j'ai du faire au moins trente prises.

Publicité

L'acteur français, qui ne manque pas d'autodérision, l'a d'ailleurs remerciée sur Twitter. Et comme l'explique Télérama, Fred a repris le principe du dubsmash, cette application allemande qui faisait fureur fin 2014, permettant à chacun de s'approprier des répliques de chansons ou de films et de se filmer en playback pour ensuite les partager sur les réseaux sociaux.

Fred Veïss aura donc réussi le pari difficile de se faire connaître sans même qu'on entende le son de sa propre voix. A défaut d'avoir gagné un prix d'interprétation, on peut déjà décerner à cette passionnée de voyage, de dessin et de bande-dessinée la palme du buzz cannois. Elle ne s'arrêtera pas là : elle co-signe le scénario d'un documentaire qu'elle tournera prochainement en Sibérie orientale. 

Par , publié le 29/05/2015

Copié

Pour vous :