25 courts-métrages (gratuits) pour revivre le Festival de Cannes

Et un des courts-métrages rappelle l'horrifique film La Plateforme.

Depuis que le Festival de Cannes est annulé, les professionnels de l’industrie se plient en quatre pour rassasier les cinéphiles en manque de cinéma. Comme Arte et OCS, Format Court a décidé de nous remettre du baume au cœur en diffusant des courts-métrages du 12 au 23 mai, qui ont été sélectionnés sur la Croisette de 1965 à 2017.

Quinzaine des réalisateurs, Semaine de la critique, Compétition officielle, L’ACID… Les 25 courts-métrages que vous pourrez retrouver en ligne, gratuitement et en accès libre sur YouTube et Vimeo, vous permettront de revivre le Festival de Cannes et de découvrir des œuvres méconnues de nombreux cinéastes. Chaque jour, dans la matinée puis l’après-midi, Format Court diffusera ces petites pépites sur son site.

Publicité

Dans Skaterdater de Noel Black, qui ouvre le bal de cet évènement, une bande de jeunes skateurs nous embarque dans son insouciance à la cool, tricks après tricks. Le cinéaste prouve que le skate est un véritable mode de vie et un art. Cette ode à la planche à roulettes a remporté la Palme d’or du Meilleur court-métrage au Festival de Cannes en 1966 et a également été nommée aux Oscars dans la catégorie Meilleur court-métrage de fiction.

Un court-métrage de Spike Jonze, Mourir auprès de toi, coréalisé par Simon Cahn sera également mis en ligne le 20 mai. Le réalisateur connu pour Her a imaginé un récit à Paris, entre les quatre murs de Shakespeare and Company, la célèbre bibliothèque anglaise en bord de Seine. Entre fiction et animation, Mourir auprès de toi rend hommage à la littérature et ses couvertures originales tout en s’intéressant au désir.

Publicité

To Die By Your Side - (Mourir auprès de toi) by Spike Jonze from Fabien feintrenie on Vimeo.

Jérémy Clapin, connu pour J’ai perdu mon corps, film d’animation récompensé aux César et nommé aux Oscars pour sa main mouvante, sera mis à l’honneur pendant cette période. Son court-métrage Skhizein, présenté à la Semaine de la critique, raconte les dégâts d’une météorite de 150 tonnes dans la maison du héros, qui souhaiterait que les choses reviennent à leur place. À voir si l’on souhaite mieux cerner ce cinéaste émergeant ovationné cette année.

Publicité

SKHIZEIN from Dark Prince on Vimeo.

Loin derrière Blade Runner 2049 ou Premier contact, le court-métrage Next Floor soulignait déjà la singularité et la créativité de Denis Villeneuve. Le cinéaste québécois imaginait une appétissante histoire de banquet royal sur plusieurs étages, qui vous fera immédiatement penser au Plateforme de Netflix.

Publicité

Next Floor from Centre Phi | Phi Centre on Vimeo.

Voici la liste des courts-métrages :

  • Skaterdater de Noel Black
  • Waves '98 d’Ely Dagher
  • Manoman de Simon Cartwright
  • Head over Heels de Timothy Reckart
  • Chasse royale de Lise Akoka et Romane Gueret
  • Man de Myna Joseph
  • Skhizein de Jérémy Clapin
  • Next Floor de Denis Villeneuve
  • On bosse ici ! On vit ici ! On reste ici ! du Collectif des cinéastes pour les sans-papiers
  • A Handful of Stones de Stefan Đorđević
  • Love Is Blind de Dan Hodgson
  • My Rabbit Hoppy d’Anthony Lucas
  • Anna d’Or Sinai
  • The Aftermath of the Inauguration of the Public Toilet at Kilometer 375 d’Omar El Zohairy
  • Decorado d’Alberto Vazquez
  • La Mort de Shula d’Asaf Korman
  • Mourir auprès de toi de Spike Jonze et Simon Cahn
  • La Lampe au beurre de Yak de Hu Wei
  • Printed Rainbow de Gitanjali Rao
  • Hvalfjordur (Whale Valley) de Guðmundur Arnar Guðmundsson 
  • The Chair de Grainger David
  • Der Wechselbalg de Maria Steinmetz
  • #1 de Noamir
  • Bleu tonnerre de Jean-Marc E. Roy et Philippe David Gagné
  • Tram de Michaela Pavlátová

Par Lucille Bion, publié le 12/05/2020