Leonardo DiCaprio devant la glace. Christian Bale et son American Psycho peut aller se rhabiller (Capture d’écran YouTube)

featuredImage

La deuxième folle bande-annonce du Loup de Wall-Street

Le Loup de Wall-Street : deuxième acte. Après une première bande-annonce explosive, le film se dévoile à travers l'ascension douteuse du personnage de Leonardo DiCaprio. 

loup de wall-street

Leonardo DiCaprio devant la glace. Christian Bale et son American Psycho peuvent aller se rhabiller (Capture d'écran YouTube)

Le Loup de Wall-Street, va-t-il sonner le retour de Martin Scorsese ? Après une première bande-annonce musclée sermonnée par les lyrics de Kanye West ("Black Skinhead"), le réalisateur américain a lâché un peu de lest de la folie de Leonardo DiCaprio. Ce dernier incarne Jordan Belfort, un courtier américain motivé par l'argent, le homard, le champagne et la folie des grandeurs. Un Howard Hughes de la finance, dix ans après The Aviator qui voyait le même duo (Scorsese - DiCaprio) être aux commandes.

Et la deuxième et nouvelle bande-annonce du Loup de Wall-Street plonge encore plus profond dans les méandres de la société Stratton Oakmont fondée par Jordan Belfort. On croise de belles voitures, des maisons splendides tout comme une certaine détresse dans le regard halluciné de l'acteur qui jouait un certain Jack Dawson, il y a 15 ans.

Sauf qu'entre soirées arrosées et réussite criarde, les protagonistes en oublient de veiller à leurs arrières et se voient mêlés à un scandale de "détournement de fonds".

Accompagné de Jonah Hill, Matthew McConaughey, Jean Dujardin, Jon Favreau, Rob Reiner et Spike Jonze (première apparition de sur grand écran depuis 2001 et Hannibal), Martin Scorsese et son Loup de Wall-Street se fait attendre. Et il faut rappeler deux choses à propos de DiCaprio :

  1. L'Oscar du meilleur acteur est une des rares distinctions qui manque à l'acteur américain;
  2. En 2005 pour Aviator, Di Caprio avait touché le graal du doigt pour un film dirigé par le célèbre réalisateur.

Par Louis Lepron, publié le 30/10/2013