AccueilCinéma

À bord de leur bus, les rideurs du film In Gora nous plongent dans un road trip émouvant

Publié le

par Naomi Clément

Projeté ce week-end au festival High Five d’Annecy, In Gora nous immerge dans le périple fascinant d’une poignée de skieurs et snowboardeurs qui ont choisi de parcourir l’Europe de l’Est dans le but de glisser sur les plus belles montagnes de la région, et d’aborder des problématiques environnementales essentielles.

C’est l’histoire de Mathias Joubert, un véritable passionné de glisse, animé par une inlassable envie d’horizons nouveaux, d’aventures à l’autre bout du globe. Désireux de nous faire partager sa vision du monde, ce jeune homme de 28 ans, responsable évènementiel de la griffe écoresponsable Picture Organic Clothing, a choisi de donner vie à un projet captivant à la croisée des genres entre cinéma, glisse et écologie.

Sous son impulsion, les dix riders de la Picture Family (Léo Taillefer, Thomas Delfino, Janne Lipsanen, Coline Ballet-Baz, Emile Bergeron, Jules Bonnaire, Sandy Collet, Mat Schaer, Thomas Feurstein et Luka Podlogar) ont rejoint Val Cook et Tim Boffe, un couple de "nomades modernes passionnés de sports outdoor", comme ils aiment à se décrire, pour un road trip d’un mois à travers l’Europe.

De l’Autriche au Monténégro en passant par la Slovénie

À bord de leur imposant bus scolaire, entièrement réaménagé façon camping-car, ils sont ensemble partis à la recherche des meilleures descentes de neige, mais aussi et surtout à la rencontre des populations locales, dans le but de mieux s’immerger dans leur environnement quotidien. Au programme ? 6 000 kilomètres de route, 13 pays visités, et des moments de partage intenses et inoubliables, comme le souligne Thomas Delfino dans un communiqué :

"Partager ma passion pour le snowboard avec ces enfants qui n’auront peut-être jamais la chance d’essayer était quelque chose de vraiment unique."

De ce périple plein d’émotions résulte In Gora, un film réalisé par Andy Collet, qui retrace, à l’aide d’une esthétique moderne et léchée, les instants les plus forts de ces 30 jours passés à bord du gros bus jaune. D’une durée de 43 minutes, ce documentaire immortalise à la fois les paysages magnifiques de nos voisins européens et les figures extrêmes de nos dix riders, tout en abordant des problématiques environnementales locales essentielles. Un objet visuel captivant, à découvrir ce dimanche 8 octobre à 12 heures 30 au festival High Five d’Annecy, et en VOD au cours de ces prochains mois.

© Louis Garnier

© Louis Garnier

© Louis Garnier

© Louis Garnier

À voir aussi sur konbini :