Bret Easton Ellis écrit un film pour Kanye West

Que manquait-il à Kanye West pour assouvir sa soif d'égo et de puissance culturelle ? Le septième art. C'est désormais chose faite avec Bret Easton Ellis, l'écrivain-scénariste, figure de proue de la génération x, connu pour avoir écrit Moins que zéro et être à la source des films American Psycho et Les lois de l'attraction.

Comment s'est opérée la rencontre entre le rappeur de Chicago et le romancier ? Tout a commencé par Kanye West qui a demandé à Bret Easton Ellis de rédiger un scénario autour de sa personne. Refus de la part de l'écrivain. Quelques mois plus tard, ce dernier écoute le dernier album de Kanye West, l'atypique Yeezus.

À Vice, il a expliqué :

Publicité

C'était au début de l'été de l'année dernière et j'étais en train de conduire. Il [Kanye West] m'avait donné une copie de l'album et j'ai pensé [...] que je devais absolument travailler avec celui qui avait créé cette oeuvre, quel qu'il soit. Et puis merde, j'ai dit oui.

L'écrivain n'a donné que peu de détails concernant la teneur du film, soulignant seulement qu'il traiterait de l'univers de Kanye West et que le rappeur serait le sujet de tout le film. Ce qui est plutôt logique.

Une deuxième collaboration entre les deux artistes

En 2013, Bret Easton Ellis et Kanye West avaient déjà collaboré lors de la sortie de l'album Yeezus. Le rappeur avait convié l'écrivain pour qu'il lui fournisse le scénario d'un petit film promo qui reprendrait l'esprit d'American Psycho. Le tout avait été filmé à New York avec Jonathan Cheban, un ami du rappeur.

Publicité

Bret Easton Ellis avait alors affirmé :

Un jour, j'ai reçu un SMS. Ça disait "C'est Kanye, est-ce que t'aurais le temps de rapper ?". Là, mon téléphone sonne et quelqu'un m'annonce que Kanye West a eu mon numéro et qu'il veut que j'écrive une vidéo promo pour son album Yeezus. Il voulait que ce soit fait dans la journée. Donc j'ai écrit rapidement et j'ai filmé deux ou trois heures plus tard. C'était amusant. C'était juste crétin.

Publicité

Par Solenn Cordroc'h, publié le 19/02/2014

Copié

Pour vous :