AccueilCinéma

Bon, c’est quoi cette histoire de film d’horreur Arthur et les Minimoys ?

Publié le

par Carla Ghebali

Un trailer est sorti il y a quelques heures, et il faut qu’on vous explique.

Bon, c’est quoi cette histoire de film d’horreur Arthur et les Minimoys ?

© Affiche du film Arthur et les minimoys

Vous avez peut-être vu passer l’information : un étonnant teaser est sorti, supposément lié à Arthur & les Minimoys. La saga, créée par Luc Besson il y a plus de 15 ans maintenant, serait de retour. Drôle d’idée me direz-vous, et vous n’auriez pas tort. Surtout que c’est, techniquement, vrai. Il y a bien un nouveau film lié à la franchise. Mais on ne parle pas d’un quatrième volet à proprement parler.

On est plus vraiment sur une histoire fantastique dans un monde merveilleux avec de drôles de créatures "attendrissantes", mais une espèce de spin-off en mode véritable film d’horreur. Écrit et produit par Luc Besson, papa de la trilogie originale donc. Une tentative en tout cas, en simili found footage — au moins, ça coûte un peu moins cher.

On y suit Alex, un fan de la saga depuis toujours. Pour son anniversaire, ses amis décident de lui faire une surprise, et de l’emmener visiter la maison où le film a été tourné, désormais abandonnée. Mais c’est sans se douter qu’il s’agit d’un cadeau empoisonné… La petite virée entre copains tourne rapidement au cauchemar. Puisque, comme on peut voir dans le premier teaser qui vient de sortir, la bande de potes se retrouve prise au piège par une tribu d’indigènes (?), issue du monde des Minimoys ou autres, on ne sait pas trop.

Reste qu’il y a quelques éléments dont il faut parler : déjà, le found footage à l’ancienne, avec une qualité caméra de 2004, pour un film en 2022, n’a pas vraiment de sens. Aujourd’hui, on a des Steven Soderbergh capables de tourner des films entièrement à l’iPhone de manière plus que crédible, et on est censé croire qu’à l’ère des smartphones, des ados utilisent des caméras à l’ancienne ? Sans parler du filtre rajouté sur l’image est plus que visible et risible. Bref, très peu crédible. Certains appellent même au "found foutage (de gueule)" — elle n’est pas de nous…

Mais de tout ce teaser, alors qu’on y voit des créatures et des personnages supposément effrayants, le moins crédible reste sans doute que des ados de 2022 soient ultra fans de cette franchise oubliée du commun des mortels. Incompréhensible.

Arthur malédiction sera en salle à partir du 29 juin prochain, et la bande-annonce sortira le 13 mai. Ah oui, parce que c’était un teaser de trailer… Décidément, rien ne va.

À voir aussi sur konbini :