Un film "disparu" de Georges Méliès a été retrouvé à Prague

Match de prestidigitation, un court-métrage silencieux de Georges Méliès tourné en 1904 et "perdu", vient d'être retrouvé en République tchèque.

Avec plus de 600 petits films tournés entre  1896 et 1913, Georges Méliès a été pour ainsi dire prolifique. Surtout qu'à l'époque ce prestidigitateur de formation était l'une des seules personnes au monde à s'amuser avec l'étrange cinématographe inventé quelques années auparavant par les frères Lumière.

Publicité

Car pendant que les deux Lyonnais, fermement convaincus que le cinéma n'intéresserait jamais personne, filmaient des trains et des arroseurs qui s'arrosent au nom de la science, Méliès, qui avait évidemment compris que les gens en redemanderaient, faisait entrer l'invention dans l'ère du show business en inventant les premiers trucages, notamment grâce à l'art du montage. Aujourd'hui, le cinéma est en partie ce qu'il est grâce à ce monsieur, et chacun de ses "voyages impossibles" est précieusement conservé dans les cinémathèques du monde entier. Toutefois, contre toute attente, un autre de ses films vient d'être retrouvé.

Une bobine mal titrée

Intitulé Match de prestidigitation, le document est une séquence muette en noir et blanc de deux minutes qui, selon le Guardian, montre un magicien qui se dédouble et entame un concours de tours avec son clone. Tourné en 1904, le film avait ensuite disparu et tous s'accordaient à le considérer comme perdu à jamais. C'était sans compter sur la malice de la sérendipité. Dans l'institut des archives cinématographiques tchèques, à Prague, l'une des bobines était mal titrée, et il a fallu qu'un spécialiste s'en rende compte.

Derrière Les Transmutations imperceptibles, un autre film de Méliès, se trouvait la fameuse séquence perdue, ballottée par les décennies jusqu'en République tchèque. Une découverte rarissime, sachant que la majorité de ses films a disparu pour de bon. En 2012, déjà, son film Robinson Crusoé refaisait surface dans une version restaurée, tandis que l'année d'avant, les spectateurs du festival de Cannes découvraient une version colorisée de son chef-d'œuvre Le Voyage dans la Lune. Pour voir le reste, l'exposition De Méliès à la 3D vient d'ouvrir à la Cinémathèque française.

Publicité

Par Thibault Prévost, publié le 13/10/2016

Copié

Pour vous :