AccueilCinéma

Le Festival du film de fesses, le plus hot des rendez-vous ciné

Publié le

par Lucille Bion

( « Et mes fesses, tu les aimes mes fesses? » Brigitte Bardot dans le Mépris @Carlotta Films )

Prêts à passer quatre jours orgasmiques ?

<em>"Et mes fesses, tu les aimes mes fesses?"</em> Brigitte Bardot dans <em>Le Mépris</em>. (@ Carlotta Films )

Rassurez-vous, en dépit de cette météo digne d’un mois de novembre, la température va grimper dans le Quartier latin. Deux cinémas, la Filmothèque et le Reflet Médicis, accueillent la programmation de la quatrième édition du Festival du film de fesses, qui se tiendra du 29 juin au 2 juillet.

Les films, courts-métrages et conférences au menu de ce festival à caractère érotique abordent tous la sexualité, ou plutôt les sexualités, et le corps de manière originale et intéressante. Pour la soirée d’ouverture, le festival s’offre une belle entrée en matière avec Marion, un film de Hervé-Pierre Gustave, aka HPG, ex-réalisateur de pornos désormais reconverti dans le cinéma traditionnel.

Les réalisatrices à l’honneur

Cette année, ce sont les réalisatrices qui sont mises à l’honneur. Un choix qui s'est logiquement imposé après l’édition précédente. L’an passé, le festival avait été marqué par une rétrospective consacrée à Brigitte Lahaie, la grande actrice des films X des années 1970 et 80. Aujourd’hui, le FFF porte un nouveau regard sur les "créatures créatrices" et explore en dix films la féminité sensuelle et polissonne :

"Des années 1960 à nos jours, des États-Unis à la Turquie, notre programmation met à l’honneur dix vulves puissantes et tout autant de regards sur la sexualité, l’intime, et l’érotisme : la légèreté de Doris Wishman, la polissonnerie de Roberta Findlay, le mystère de Stéphanie Rothman, l’onirisme de Suzan Pitt, la maîtrise de Maria Beatty, le mordant de Virginie Despentes, la liberté de Clarisse Hahn, l’ambiguïté de Catherine Breillat, le trouble de Claire Denis ou encore la poésie de Nazli Dinçel."

Et pour couronner le tout, les 16 courts-métrages retenus en compétition, sur les 200 films envoyés, se verront récompenser le dimanche 2 juillet à la Filmothèque d’une Fessée du jury, dont fait partie notamment Rebecca Zlotowski (Grand Central), et d’une Fessée du public. Un trophée fort à propos.

Dans cette sélection, vous retrouverez aussi un court-métrage dont on vous avait déjà parlé :

Au-delà du cinéma, quelques amateurs de littérature ont été conviés à aborder la sexualité en ressortant des bouquins de littérature rose. Un atelier de sérigraphie, une technique d’impression qui utilise des pochoirs, vous permettra également d’immortaliser vos petites culottes. Bref, venez coquin-es et abreuvez-vous de bière "kékette" en faisant des batailles d’eau.

Toutes les informations sont à retrouver juste ici.

À voir aussi sur konbini :