( © Ad Vitam )

Le festival de Locarno s’offre une jolie programmation

Adrien Brody, Mathieu Amalric, Fanny Ardant, Mathieu Kassovitz, Vincent Macaigne, Vanessa Paradis, Golshifteh Farahani…

( © Ad Vitam )

Good Time. (© Ad Vitam)

Chaque année, depuis 1946, le cinéma s’invite à Locarno. Depuis toutes ces années, la Suisse accueille, en plein mois d’août, après le festival de Cannes et avant le festival de Deauville, le meilleur du cinéma d’auteur. Là-bas, on a découvert de jeunes talents, maintenant confirmés : Claude Chabrol, Stanley Kubrick, Paul Verhoeven, Jim Jarmusch, Spike Lee, Fatih Akin, Claire Denis ou encore Gus van Sant.

Publicité

Cette année, le festival se déroulera du 2 au 12 août et fêtera son 70e anniversaire ! Pour l’occasion l’acteur Adrien Brody sera distingué pour sa carrière d’un Leopard Club Award et la rétrospective habituelle du festival, pour approfondir nos connaissances du septième art, rendra hommage au Français Jacques Tourneur qui nous a laissé La Féline, Berlin Express et Vaudou.

Quelques dizaines de jours avant le début des festivités cinéphiles sur les rives du lac Majeur, les programmations de la Compétition internationale (18 films) et des Cinéastes du présent (16 films) ont ENFIN été dévoilées. Le directeur artistique, Carlo Chatrian, a précisé la conception de l’évènement annuel :

"Dans notre réflexion sur Locarno70 et la façon dont nous l’avons conçue, nous avons essayé d’avancer dans deux directions : d’un côté, nous avons voulu refléter cette tradition dont nous sommes les héritiers, en accueillant des invités qui ont marqué l’histoire du Festival et l’histoire du cinéma tout court ; de l’autre, nous avons réfléchi sur l’importance que les films et les invités ont aujourd’hui et auront demain."

Publicité

De fait, on remarque avec joie, outre cette volonté de faire participer un maximum de nationalités à cette compétition, que c’est une femme qui ouvrira le festival sur l’emblématique Piazza Grande. Avec Demain et tous les autres jours, un film sur la relation mère-fille, Noémie Lvovsky (actrice et réalisatrice de Camille redouble), après avoir été jury du festival en 2012, présentera son dernier long-métrage en première mondiale :

Parmi les avant-premières, on vous conseille le délicieux Good Time, qui a déjà été présenté en Compétition officielle à Cannes, en mai. Avec ce film noir sur fond de braquage maladroit, les frères Safdie ont offert à Robert Pattinson le plus beau rôle de sa carrière. À ne pas manquer :

Publicité

Fin août, vous le savez peut-être, sortira également Seven Sisters de Tommy Wirkola dans lequel Noomie Rapace (qui a joué dans l’adaptation de la saga suédoise Millenium) incarne à elle seule sept sœurs dans un monde apocalyptique. Ce petit film de science-fiction, qui ne ménage pas son public, soyez prévenu, sera également projeté en avant-première :

Publicité

Les films en compétitions :

Section Concorso Internazionale (Compétition internationale) :

  • 9 doigts de F.J Ossang (France)
  • As Boas Maneiras (Good Manners) de Juliana Rojas et Marco Dutra (Brésil, France)
  • Charleston d’Andreï Cretulescu (Roumanie, France)
  • Did You Wonder Who Fired the Gun? de Travis Wilkerson (États-Unis)
  • En el Séptimo Día de Jim McKay (États-Unis)
  • Freiheit de Jan Speckenbach (Allemagne, Slovaquie)
  • Gemini d’Aaron Katz (États-Unis)
  • Gli asteroidi de Germano Maccioni (Italie)
  • Goliath de Dominik Locher (Suisse)
  • Good Luck de Ben Russell (France, Allemagne)
  • La telenovela errante de Raúl Ruiz (Chili)
  • Lucky de John Carroll Lynch (États-Unis)
  • Madame Hyde de Serge Bozon (France, Belgique)
  • Mrs Fang de Wang Bing (France, Chine, Allemagne)
  • Qing Ting Zhi Yan de Xu Bing (Chine, États-Unis)
  • Ta peau lisse de Denise Côté (Canada, Suisse)
  • Vinterbrødre de Hlynur Pálmason (Danemark, Islande)
  • Wajib d’Annemarie Jacir (Palestine, France, Allemagne, Colombie, Norvège)

Section Concorso cineasti del presente (Cinéastes du présent) :

  • 3/4 (Three Quarters) de Ilian Metev (Bulgarie, Allemagne)
  • Abschied von den Eltern (Farewell) de Astrid Johanna Ofner (Autriche)
  • Beach Rats d’Eliza Hittman (États-Unis)
  • Cho-Haeng (The First Lap) de Kim Dae-Hwan (Corée du Sud)
  • Dene wos guet geit de Cyril Schäublin (Suisse)
  • Distant Constellation de Shevaun Mizrahi (États-Unis, Turquie, Pays-Bas)
  • Easy d’Andrea Magnani (Italie, Ukraine)
  • Edaha no koto (Sweating the Small Stuff) de Ninomiya Ryutaro (Japon)
  • Il Monte delle Formiche (The Mount of Ants) de Riccardo Palladino (Italie)
  • Le Fort des fous de Narimane Mari (France, Qatar, Grèce, Allemagne)
  • Meteorlar (Meteors) de Gürcan Keltek (Pays-Bas, Turquie)
  • Milla de Valérie Massadian (France, Portugal)
  • Person to Person de Dustin Guy Defa (États-Unis)
  • Sashishi Deda (Scary Mother) de Ana Urushadze (Géorgie, Estonie)
  • Severina de Felipe Hirsch (Brésil, Uruguay)
  • Verão Danado (Damned Summer) de Pedro Cabeleira (Portugal)

La Piazza Grande, hors compétition :

  • Amori che non sanno stare al mondo de Francesca Comencini (Italie)
  • Atomic Blonde de David Leitch (États-Unis)
  • Chien de Samuel Benchetrit (France)
  • Demain et tous les autres jours de Noémie Lvovsky (France)
  • Drei Zinnen de Jan Zabeil (Allemagne)
  • Good Time de Ben Safdie et Joshua Safdie (États-Unis)
  • Gotthard de Kevin Merz (Suisse)
  • Iceman de Felix Randau (Allemagne)
  • Laissez bronzer les cadavres d’Hélène Cattet et Bruno Forzani (Belgique)
  • Lola Pater de Nadir Moknèche (France)
  • Sparring de Samuel Jouy (France)
  • The Big Sick de Michael Showalter (États-Unis)
  • The Song of Scorpions d’Anup Singh (Singapour)
  • Seven Sisters de Tommy Wirkola (Royaume-Uni)

Par Lucille Bion, publié le 12/07/2017

Pour vous :