AccueilCinéma

Festival de Cannes : voici la programmation rugissante de la Quinzaine

Publié le

par Lucille Bion

De Louis Garrel à Adèle Haenel.

Il ne manquait plus que l’annonce de la sélection de la Quinzaine des réalisateurs pour faire exploser l’excitation des cinéphiles. Après une année à l’arrêt, Paolo Moretti a repris du service aux côtés de son comité de sélection pour annoncer ce mardi 8 juin au Forum des images les grands noms de cette catégorie parallèle du Festival de Cannes, qui se tiendra du 7 au 17 juillet.

La Société des réalisateurs français (SRF) a annoncé qu’elle remettrait un Carrosse d’or au réalisateur, scénariste, producteur et monteur Frederick Wiseman, avant de dévoiler ses 24 longs-métrages, dont sept premières réalisations et neuf courts-métrages.

Au cours de cette 53e édition, on retrouvera notamment Juliette Binoche, Souheila Yacoub ou encore Nahuel Pérez Biscayart, Luàna Bajrami, Adèle Haenel, Tilda Swinton, Louis Garrel et Camille Cottin

Ouistreham d’Emmanuel Carrère, adaptation du Quai de Ouistreham de Florence Aubenas, fera l’ouverture de la Quinzaine des réalisateurs, tandis que Mon légionnaire de Rachel Lang sera le film de clôture. Ce dernier long-métrage racontera l’histoire des couples qui se construisent en territoire hostile avec d’un côté les femmes qui luttent pour garder leur amour bien vivant et, de l’autre, ces hommes qui se battent pour la France.

Beaucoup de road trips, de récits d’émancipation, de portraits intergénérationnels et autres films oniriques viendront rythmer cette sélection, qui comprend plus de films français que d’habitude, mais aussi beaucoup de productions étrangères. Si de nombreux premiers films permettront de découvrir les talents de demain, on note que la comédienne Luàna Bajrami, aperçue dans Portrait de la jeune fille en feu et bientôt Ibrahim, dévoilera son premier essai derrière la caméra. On se réjouit également de voir Entre les vagues, le film d’Anaïs Volpé, que nous avions suivie lors du tournage pendant la pandémie.

Voici l’ensemble de la sélection :

  • 'Ouistreham' d’Emmanuel Carrère
  • 'A Chiara' de Jonas Carpignano
  • 'Ali and Ava' de Clio Barnard
  • 'Clara Sola' de Nathalie Álvarez Mesen
  • 'De bas étage' de Yassine Qnia
  • 'Diarios de Otsoga (Journal de Tûoa · The Tsugua Diaries)' de Miguel Gomes et Maureen Fazendeiro
  • 'El employado y el patròn (Le Patron et l’Employé)' de Manuel Nieto Zas
  • 'Entre les vagues' d’Anaïs Volpé
  • 'Europa' de Haider Rashid
  • 'Futura' de Pietro Marcello, Alice Rohrwacher et Francesco Munzi
  • 'Hit the Road' de Panah Panahi
  • 'Întregalde' de Radu Muntean
  • 'La Colline où rugissent les lionnes' de Luàna Bajrami
  • 'Les Magnétiques' de Vincent Cardona
  • 'Medusa' d’Anita Rocha da Silveira
  • 'Murina' d’Antoneta Alamat Kusijanović
  • 'Neptune Frost' de Saul Williams et Anisia Uzeyman
  • 'A Night of Knowing Nothing' de Payal Kapadia
  • 'La Légende du roi Crabe' d’Alessio Rigo de Righi et Matteo Zoppis
  • 'Retour à Reims' de Jean-Gabriel Périot
  • 'Ripples of Life' de Shujun Wei
  • 'Face à la mer' d’Ely Dagher
  • 'Mon légionnaire' de Rachel Lang 

À voir aussi sur konbini :