(© D.R.)

Pourquoi des étudiants américains s'érigent contre une exposition consacrée à John Wayne

Ils accusent leur université de perpétuer l'héritage de la suprématie blanche.

Avis de tempête à la School of Cinematic Arts de l’University of Southern California (USC) nous rapporte le Daily Trojan, le journal de l’école.

L’université qui, un siècle auparavant a accueilli sur ses bancs Marion Morrison, alias John Wayne, lui consacre actuellement une exposition qui fait polémique.

Publicité

Ce n’est pas la première fois que l’USC rend hommage à son ancien étudiant, devenu héros du cinéma américain. En 2008 déjà, à l’occasion de ce qui aurait été le 100e anniversaire de John Wayne, l’université avait organisé une rétrospective intitulée "John Wayne : acteur, star, icône et Trojan" (association sportive de l’USC dont a fait partie John Wayne, ndlr).

Mais le timing de ce nouvel hommage à cet acteur ouvertement Républicain et fervent patriote est des plus mauvais. En effet, une interview très problématique que John Wayne avait accordée au magazine Playboy en 1971 a récemment refait surface. Dans cet entretien, l’acteur explique croire en la suprématie blanche et défend également l’idée selon laquelle les Amérindiens devraient être chassés de leur territoire.

Plusieurs étudiants ont décidé d’exprimer leur désaccord et de protester contre cette exposition. Ils accusent leur université de perpétuer l’héritage de la suprématie blanche en honorant l’acteur. “En rendant hommage à Wayne, la SCA cautionne la suprématie blanche", peut-on lire sur leur banderole. 

Publicité

Pour apaiser les esprits, la School of Cinematic Arts a engagé des discussions avec les étudiants afin de trouver un compromis. Si certains souhaitent conserver l’exposition en place – un hommage légitime à l’acteur qui a largement contribué au succès du western – beaucoup y sont fermement opposés. Plusieurs pistes ont donc été évoquées, comme l’installation d’une plaque pour contextualiser l’héritage de John Wayne, un dispositif interactif avec la voix des étudiants afin d’apporter des éclairages sur les positions de l’acteur ou encore des rotations avec des expositions du travail de cinéastes et d’acteurs issus de la diversité. 

Par Manon Marcillat, publié le 10/10/2019

Copié

Pour vous :