En scred, Tarantino écrit des critiques de films pour un magazine

Pendant le confinement, Quentin Tarantino s'occupe comme il peut.

Alors que l’industrie du cinéma tourne au ralenti, Quentin Tarantino semble avoir mis sur pause ses différents projets, de l’écriture de son livre sur un vétéran blasé par le cinéma hollywoodien à un Kill Bill 3, après avoir annoncé qu’il se retirait de l’ambitieux reboot Star Trek version Pulp Fiction. Son nouveau hobby ? Écrire des critiques de films pour The New Bev, un site dédié au New Beverly Cinema, situé à Los Angeles.

Si, depuis 2007, la salle appartient à Quentin Tarantino, ce dernier y programme régulièrement les films qui l’ont marqué. S’il n’est plus utile de rappeler que le cinéaste américain est avant tout un cinéphile, nous pouvons enfin avoir un aperçu plus précis de ses goûts et de sa vision du cinéma à travers ses différentes critiques.

Publicité

Depuis le 22 décembre, le réalisateur a écrit 25 articles, analysant autant Diamants et karaté (The Image of Bruce Lee) que la figure de Wang Wu. Outre les films de karaté, il se penche également sur des westerns avec Catlow, analyse la carrière de Don Siegel avec The Beguiled et Un shérif à New York et remet au goût du jour le cinéma de la fin des sixties, début seventies, avec La Cible ou encore Daisy Miller.

Véritables mines d’or pour les amateurs de vieux films habitant à des kilomètres de Los Angeles, ces différents articles permettent d’en savoir un peu plus sur l’histoire du cinéma et sur les influences du cinéaste, soucieux de transmettre ses connaissances et le patrimoine cinématographique américain à une nouvelle génération, qu’il peut toucher ainsi aux quatre coins du globe.

L’éternel admirateur du travail des critiques des Cahiers du cinéma, qui ont donné naissance au mouvement de la Nouvelle Vague, semble encore plus productif pendant le confinement puisque, ce mois-ci, il a publié une dizaine de critiques. Bonne lecture.

Publicité

Et pour d’autres conseils cinéma par mister T, voici une liste de 150 films qu’il recommande. Le confinement passera bien plus vite ainsi.

Par Lucille Bion, publié le 31/03/2020