En 2019, le cinéma français a rapporté 272 millions de dollars à l'étranger

Une belle année pour le cinéma français – si on regarde les chiffres tout du moins.

De loin, on pourrait dire que le cinéma français va bien. Les entrées ne font que gonfler, et à l’international, la fréquentation reste solide et stable — ce serait sans voir le financement et la manière dont le CNC fonctionne, et l’uniformisation de la comédie française, mais c’est un autre sujet.

UniFrance vient de sortir les chiffres, et c’est du costaud : les films français ont rassemblé en 2019 plus de 40 millions de spectateurs, générant près de 245 millions d’euros (ou 272 millions de dollars). L’Italie est le pays où l’on regarde le plus de films français, avec l’Allemagne et l’Espagne. 

Publicité

Le plus gros succès (ce qui est ironique vu le four qu’il a fait ici) en termes de nombre d’entrées est le film de Luc Besson, Anna, qui a ramené 4,35 millions de spectateurs et a gagné 22,8 millions d’euros à l’international (notamment en Russie). Sinon, côté box-office, c’est la suite de Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu qui a le mieux marché, récoltant 25,5 millions d’euros avec ses 3,3 millions de spectateurs (comprendre qu’il a fait plus d’entrées dans des pays où les places sont plus chères, notamment en Europe).

Derrière, de manière assez surprenante, on trouve Mia et le lion blanc, et ses 21,8 millions d’euros. Suit alors Astérix : Le Secret de la Potion Magique, Minuscules 2, Tarra Willy, Le Grand Bain, J’accuse (qui est sorti en fin d’année et a quand même récolté 4,14 millions d’euros à l’international), Nevada et Doubles Vies d’Olivier Assayas.

Et tout cela, c’est sans parler de la place des films français sur les plateformes de SVOD, puisqu’UniFrance a analysé 56 diffuseurs, dans 39 pays hors France — même si Netflix et Amazon Prime couvrent presque les deux tiers des contenus en question. Et surprise : on trouve 2,4 % de films français dans ces catalogues, ce qui est franchement pas mal quand on sait à quel point les plateformes ciblent leurs catalogues par pays.

Publicité

Enfin, l’organisme a regardé auprès de 10 des plus grands festivals de cinéma internationaux, comprendre le BAFICI, la Berlinale, Busan, Cannes, Locarno, Rotterdam, San Sebastian, Sundance, Toronto et Venise. Et sur 5 de ces derniers, c’était la France le pays le plus représenté dans les films proposés. Pour cela, on vous met le tableau d’UniFrance qui est complet et vous donnera une meilleure idée de la situation.

(© UniFrance)

(© UniFrance)

Par Arthur Cios, publié le 17/01/2020

Pour vous :