AccueilCinéma

Edgar Allan Poe mis en scène par Robert Eggers, ça donne ça

Publié le

par Paul Bled

Un court-métrage de 2008 dévoilé alors que The Northman sera bientôt dans les salles.

Edgar Allan Poe mis en scène par Robert Eggers, ça donne ça

En 2008, Robert Eggers a tout juste 30 ans. Il réalise alors à travers un court-métrage l’adaptation d’une œuvre du nouvelliste américain Edgar Allan Poe. Ce n’est que récemment que nous avons pu découvrir cette production via le site IndieWire. La façon dont le cinéaste met en scène le projet n’est pas sans rappeler l’univers sombre de ses productions, déclarant à propos de ce court-métrage :

"Je suis heureux de partager 'Le Cœur révélateur'. C’est un film inégal, mais j’en tire une certaine fierté en tant que première réalisation. Ce court-métrage m’a permis de faire de très belles rencontres, notamment celle du chef opérateur Jarin Blaschke, qui m’a suivi sur tous mes longs-métrages, tout comme celle de la chef monteuse Louise Ford avec qui je n’ai pas cessé de collaborer depuis."

L’ambiance sombre de ce premier essai va définir le style du cinéaste, avec un mélange appuyé de tragédie et d’une forme d’esthétisme. Concernant le choix du comédien qui incarne le maître des lieux, Robert Eggers précise :

"Pour le rôle de The Old Man, je souhaitais à la base un comédien extrêmement fragile et affaibli, quasiment aux portes de la mort, mais j’ai compris que les conditions de tournage ne seraient pas propices à une personne avec ce type de profil."

Pour résoudre cette question, le metteur en scène a eu une idée qui s’est avérée propice à la réalisation de son projet :

"Je me suis dit que je préférais que ce soit une poupée qui incarne ce rôle plutôt qu’un acteur avec du maquillage. Je reconnais l’étrangeté de ce choix mais, avec cette décision, on assurait que le tournage se passe dans les meilleures conditions possible. Je suis particulièrement fier de la performance de Carrington Vilmont, j’espère que le public saura apprécier son travail à sa juste valeur."

Le 11 mai 2022, attendez-vous à retrouver dans les salles obscures le troisième film du réalisateur, The Northman. L’œuvre qui succédera à ce long-métrage est déjà été annoncée, il s’agit d’un remake du Nosferatu dirigé en 1922 par Friedrich Wilhelm Murnau. Pour ce dernier, il faudra patienter jusqu’en 2024.

À voir aussi sur konbini :