Dystopia Trackers, le site qui vérifie la science-fiction

De Jules Verne à Avatar, Dystopia Trackers vérifie en temps réel la réalisation des prédictions présentes dans les œuvres d'anticipation. Un concept original pour une tâche faramineuse.

Avec Facebook et l'affaire Prism, certains diront qu'on n'est plus si loin de Big Brother. Et si on vérifiait concrètement où en sont les prédictions des oeuvres (jeux video, films, livres, séries, etc.) de science-fiction ? C'est ce que propose le site Dystopia Tracker.

Le principe est simple, l'idée géniale : Dystopia Tracker se fixe pour objectif de lister et de vérifier la réalisation de toutes les dystopies présentes dans la pop culture. Livres, films, séries, mangas, tous les genres y sont présents, alimentés par les contributeurs. Ceux-ci listent les œuvres puis rédigent les "prédictions" qui y sont présentes. Les internautes s'occupent alors de fact-checker leur réalisation.

Publicité

Et vu le nombre d’œuvres concernées, des Fils de l'homme à Minority Report en passant par les romans d'Isaac Asimov et les jeux vidéo ou une série comme Black Mirror, on leur souhaite bonne chance.

Lier fiction et actualité

Un exemple avec 1984 de George Orwell. Publié en 1949, ce roman suit les aventures de son héros, Winston Smith, dans un monde totalitaire où règne un Parti unique, et où trois superpuissances mondiales sont en guerre permanente.

Publicité

Les opposants politiques sont systématiquement supprimés et la population est constamment observée par des écrans de surveillance. Roman pilier de la dystopie politique, 1984 est notamment célèbre grâce au slogan du Parti : "Big Brother vous regarde".

La fiche disponible sur Dystopia Tracker liste l'une des "prédictions" du livre d'Orwell :

Le Ministère de la Vérité, qui est en fait le ministère de la Propagande, crée une nouvelle langue pour supprimer la pensée d'opposition - qualifiée de crimepensée. Son but est de diminuer la possibilité cognitive de pouvoir, ne serait-ce que formuler une critique envers le régime.

Publicité

Un internaute liste une réalisation de cette "prédiction" en 2013 :

Le Joint Threat Research Intelligence Group, une unité secrète du Quartier général des communications du gouvernement britannique [le service de renseignements électroniques du Royaume-Uni, ndlr] mentionnée pour la première fois dans une collection de documents révélés par Edward Snowden, emploie un serveur de contrôle de l'information et de techniques de propagande.

Sérieux mais pas trop

Le contributeur fait bel et bien référence à une information révélée par Snowden, selon laquelle le gouvernement britannique, dans sa lutte contre certains hackers, utiliserait des méthodes similaires aux leurs - à la limite de la légalité. Prédiction réalisée. À condition d'accepter le raccourci effectué entre la surveillance informatique britannique et le lavage de cerveau cognitif opéré dans 1984...

Publicité

Car si Dystopia Trackers mêle intelligemment SF et actualité, la pertinence des contributions est laissée à l'appréciation des internautes. Leurs rapprochements entre la fiction et la réalité également. Pris comme tel, le site a surtout un intérêt ludique et culturel. Attention donc, avant de crier à la fin du monde.

Par François Oulac, publié le 29/07/2014