AccueilCinéma

Woody Allen : Dylan Farrow revient sur les abus sexuels qu’elle aurait subis

Publié le

par Lucille Bion

Dylan Farrow © CBS

Pour la première fois, la fille adoptive de Woody Allen s’est exprimée à la télévision sur les abus sexuels que lui aurait fait subir son père adoptif, il y a plus de 25 ans.

Dylan Farrow. (© CBS)

Cette semaine, Woody Allen est redevenu la cible de Hollywood. Dylan Farrow, sa fille adoptive, accuse de nouveau le réalisateur de l’avoir agressée sexuellement en 1992, alors qu’elle était âgée de sept ans. Si Woody Allen a perdu sa garde et ses droits de visite en 1994, il n’a jamais été inculpé, en raison de l’absence de preuves tangibles pour caractériser ses actes présumés.

Récemment, un journaliste du Washington Post a analysé les archives du cinéaste pour souligner son obsession pour les jeunes filles. Quelques jours plus tard, Rebecca Hall et Timothée Chalamet ont utilisé Instagram pour s’excuser d’avoir tourné dans A Rainy Day in New York – le prochain projet de Woody Allen, après son Wonder Wheel attendu pour le 31 janvier.

L’actrice de Vicky Cristina Barcelona a décidé de reverser la totalité du salaire qu’elle a reçu pour son dernier film avec Woody Allen à la plateforme Time’s Up, qui a été lancée le 1er janvier par plus de 300 femmes influentes de Hollywood. De son côté, la révélation de Call Me by Your Name et Lady Bird a lui aussi décidé de "ne pas tirer profit de son travail sur ce film", comme il l’a expliqué sur Instagram. Le Franco-Américain de 22 ans a pris l’initiative de verser son salaire à Time’s Up, au LGBT Center de New York et à l’association Rainn, afin de soutenir les victimes d’agressions et de harcèlement sexuels.

"Pourquoi ne serais-je pas révoltée après toutes ces années où j’ai été ignorée, où l’on ne m’a pas crue ?"

Dans ce contexte, Dylan Farrow, qui était déjà revenue sur les détails de cette histoire en 2014, est à nouveau sortie de l’ombre. Pour la première fois, à 32 ans, elle s’est exprimée sur le plateau de l’émission CBS This Morning pour condamner publiquement Woody Allen. Voici un extrait de son interview :

Émue et avec les yeux rougis, elle commence l’entretien par des questions rhétoriques : "Pourquoi ne devrais-je pas vouloir le faire chuter ? Pourquoi ne serais-je pas en colère ? Pourquoi ne serais-je pas blessée ? Pourquoi ne serais-je pas révoltée, après toutes ces années où j’ai été ignorée, où l’on ne m’a pas crue ?" Elle assure ensuite que pendant plus de 25 ans elle a essayé de dire sa vérité. Maintenant, en prenant la parole, elle compte aussi transmettre son espoir : l’espoir que quelqu’un l’écoute enfin.

Le réalisateur, qui a toujours nié ces accusations, ne s’est pas encore exprimé sur cette interview.

À lire -> Le mouvement Time’s Up apporte son soutien à Dylan Farrow face à Woody Allen

À voir aussi sur konbini :