(© Informant Films)

Dustin Hoffman aurait harcelé sexuellement une jeune stagiaire de 17 ans

Sur le tournage d’un téléfilm en 1985, l’acteur aurait enchaîné attouchements et allusions sexuelles.

(© Informant Films)

La liste continue de s’allonger. Après Kevin Spacey, The Guardian nous informe que Dustin Hoffman aurait lui aussi harcelé sexuellement une personne mineure, en l’occurrence l’écrivaine Anna Graham Hunter, qui a décidé de faire une tribune pour The Hollywood Reporter.

Publicité

En 1985, sur le tournage du téléfilm Mort d’un commis voyageur, Anna a 17 ans et est assistante stagiaire sur le tournage. Dès le début, comprendre dès son premier jour, l’acteur américain lui demande un massage des pieds. Elle raconte la suite :

"Il était ouvertement dans le flirt, il m’attrapait les fesses, il me parlait de sexe devant tout le monde. Un matin, je suis allée dans sa loge pour prendre sa commande pour le petit-déjeuner ; il m’a regardé et a souri, prenant son temps. Puis il m’a dit : 'Je vais prendre un œuf dur… et un clitoris à la coque.' Son entourage a commencé à rigoler. Je suis partie, sans rien dire. Puis je suis allée aux toilettes et j’ai pleuré."

Durant les 5 semaines de tournage, elle tient une sorte de journal qu’elle envoie à travers des lettres à sa sœur. On y apprend qu’une fois, tandis qu’elle le raccompagnait jusqu’à sa limousine, il lui aurait touché les fesses quatre fois, alors qu’à chaque fois, elle répondait et le "frappait". Un autre jour, un lundi, il lui aurait demandé si elle avait fait l’amour pendant le week-end. Un autre, il aurait dit à une autre jeune femme qu’il voulait son sein gauche pour le petit-déjeuner.

Publicité

Au bout d’un moment, alors qu’elle est en discussion avec un tiers, elle lui aurait dit qu’elle n’appréciait pas son comportement. Il serait alors devenu tout de suite plus attentionné et gentil avec elle. Avant de recommencer à peine quelques jours plus tard…

L’acteur, 80 ans désormais, a répondu à cet article ainsi :

"J’ai le plus grand respect pour les femmes, et je me sens vraiment mal de tout ce que j’ai pu faire qui l’aurait mise dans une situation inconfortable. Je suis désolé. Ça ne reflète pas ce que je suis."

Publicité

Par Arthur Cios, publié le 01/11/2017

Pour vous :