Dune : voici la toute première photo (majestueuse) de Timothée Chalamet

L'acteur va incarner le jeune Paul Atréides dans la nouvelle adaptation de Dune par Denis Villeneuve. L'attente est immense.

Dune, le projet très attendu de Denis Villeneuve, a dévoilé sa première photo officielle dans les colonnes de Vanity Fair. On peut voir Timothée Chalamet dans le costume sombre de Paul Atréides, regardant vers le sol, dos à la mer, sur la planète Caladan qui l’a vu naître. À ses côtés, des objets flottent dans l’air et participent à cette ambiance inquiétante. Au début du tournage, l’acteur avait pourtant filmé les décors désertiques et envoûtants de Jordanie, beaucoup plus chauds.

Cette première image confirme la sortie du film, prévu pour le 23 décembre 2020. Une bonne nouvelle, alors que l’épidémie mondiale due au coronavirus a engendré le report de la majorité des sorties de films en salles et l’annulation de nombreux tournages.

Publicité

Si Dune résiste au Covid-19, il reste attendu au tournant puisque le roman de Frank Herbert est réputé inadaptable. Dans les années 1970, Alejandro Jodorowsky, épaulé par le grand Mœbius, avait essayé, en vain (un mauvais souvenir raconté par Frank Pavich dans le documentaire Jodorowsky’s Dune). À ce jour, seul David Lynch a réussi à le transposer à l’écran. Mais son long-métrage de 1984 (avec Kyle MacLachlan et Sting) fut un échec critique et commercial.

Avec l’aide des scénaristes Eric Roth (A Star Is Born, Forrest Gump) et Jon Spaihts (Prometheus, Doctor Strange), le cinéaste de Premier contact et Blade Runner 2049 va raconter l’affrontement entre le jeune Paul Atréides et Shaddam IV, qui est à la tête d’un empire maléfique cherchant à contrôler une drogue appelée "Épice".

Si l’on aperçoit déjà Timothée Chalamet sur l'affiche, Javier Bardem, Rebecca Ferguson, Stellan Skarsgård, Dave Bautista, Charlotte Rampling, Oscar Isaac, Zendaya, Jason Momoa et Josh Brolin devraient bientôt dévoiler leurs personnages, sur fond de mélodies composées par Hans Zimmer. Rien que ça.

Publicité

Par Lucille Bion, publié le 14/04/2020