AccueilCinéma

Duffy monte au créneau contre 365 Dni sur Netflix

Publié le

par Manon Marcillat

©Instagram/Duffy

Elle accuse le long-métrage de "glamouriser le trafic sexuel, le kidnapping et le viol".

En février, la chanteuse Duffy révélait avoir fait une longue pause dans sa carrière après avoir été "violée, droguée et séquestrée pendant plusieurs jours".

Le 2 juillet dernier, elle a adressé une lettre ouverte à Reed Hastings, le CEO de Netflix, pour condamner la récente mise en ligne de 365 Dni, le long-métrage polonais qualifié d’érotique, critiqué par de nombreux médias pour faire l’apologie de la culture du viol. Malgré un zéro pointé sur Rotten Tomatoes, le film est toujours en 4e position des tendances sur Netflix, près d’un mois après sa sortie.

Dans une lettre dont The Sun a pris connaissance, la chanteuse condamne Netflix qui, par ce film, "glamourise le trafic sexuel, le kidnapping et le viol." Selon elle, "personne ne devrait prendre ça pour un divertissement, pas plus qu’il devrait être décrit ou commercialisé de la sorte."

"Je ne peux pas imaginer que Netflix puisse ignorer à quel point ce contenu est insensible et dangereux. […] Nous savons tous que jamais Netflix n’hébergerait des contenus qui glamourisent la pédophilie, le racisme, l’homophobie, le génocide ou tout autre crime contre l’humanité."

La chanteuse poursuit sa lettre ouverte en demandant à Netflix et aux spectateurs de prendre conscience de la réalité du trafic sexuel en joignant des ressources documentaires sur le sujet.

"365 Dni a fait beaucoup de mal à ceux qui ont enduré le genre d’horreurs que le film glamourise au nom du divertissement et pour de l’argent. Pourtant, c’est tout l’inverse dont ont besoin ceux qui ont connu ces injustices – un récit de vérité et d’espoir pour pouvoir se faire entendre."

À voir aussi sur konbini :