AccueilCinéma

Le documentaire Mental Health and Horror nous prouve les bienfaits des films d’horreur

Publié le

par Paul Bled

Le film sondera nos réactions face au cinéma horrifique.

Mental Health and Horror: A Documentary, prévu pour 2022, est signé Jonathan Barman et mettra en lumière les différentes réactions que nous pouvons ressentir lorsque nous sommes face à un film horrifique. Pour cela, le cinéaste met en scène plusieurs intervenants, tous membres de cette culture de l’horreur.

C’est la notion de catharsis qui sera au centre du débat et qui justifie cet attrait que l’on peut éprouver pour ce type de divertissements. Cette idée que l’on peut ressentir une forme de satisfaction face à ce type de spectacle ne date pas d’hier et a déjà été étudiée par certains philosophes antiques.

Pour ce documentaire, le cinéaste a donc décidé de faire témoigner un panel de personnes liées à l’industrie du cinéma d’horreur, des fans aux critiques, en passant par des historiens, des vfx artists, des réalisateurs, des auteurs ou des professionnels de la santé mentale. Le metteur en scène a récemment déclaré :

"Depuis que l’idée m’est venue de faire ce documentaire, elle n’est jamais sortie de ma tête. Toute ma vie j’ai dû faire face à des troubles mentaux et l’horreur a toujours été un véritable moteur dans ma vie. Ce documentaire a deux buts, le premier est une forme de soutien aux personnes qui comme moi sont des fans de films d’horreur, je voulais leur rappeler qu’elles n’étaient pas seules. La seconde est de lutter contre les stéréotypes et les stigmates néfastes auxquels notre communauté est confrontée au quotidien. L’horreur est depuis trop longtemps le mouton noir du cinéma et de la société. Il est temps de montrer que le genre peut être puissant, important et utile pour d’innombrables personnes à travers le monde." 

Pour mener à bien sa production, Jonathan Barman a fait appel au site de financement participatif Kickstarter. Au vu du succès que la campagne a rencontré, nous pouvons nous attendre à voir le projet début 2022 comme prévu initialement.

À voir aussi sur konbini :