AccueilCinéma

Doctor Sleep, le sequel de Shining, va être adapté au cinéma

Publié le

par Marie Jaso

On retrouve Danny Torrance dans Doctor Sleep, des années après les évènements de l’hôtel Overlook. À la réalisation, Mike Flanagan tâchera de rendre hommage au travail de Stanley Kubrick.

Après le succès de Ça, la Warner ne compte pas abandonner de si tôt la mine d’or que représentent les adaptations des romans de Stephen King. Comme le rapporte i09, le nom du réalisateur Mike Flanagan vient d’être attaché à l’ambitieux projet d’adaptation du roman Doctor Sleep, suite directe de Shining.

Dans le livre, sorti en 2013, on retrouve Danny Torrance, des années après les évènements de l’hôtel Overlook. L’enfant - dont le "redrum" maléfique et les courses de tricycles à travers les interminables couloirs ont nourri les cauchemars de beaucoup - a alors une quarantaine d’années. Rongé par les mêmes démons que son père, il se voit à nouveau rapidement rattrapé par une menace surnaturelle.

Dès sa sortie, le livre Doctor Sleep a connu un grand succès, à la fois critique et commercial. Propulsé directement en tête du classement des best-sellers du New York Times et encensé par la critique, il se classe à la 2e place des meilleures ventes de fiction aux États-Unis en 2013.

Le choix du prometteur Mike Flanagan - habitué du genre horrifique (Absentia, The Mirror, Pas un bruit, Ne t’endors pas) - a été sérieusement considéré. Il a notamment convaincu car il a réalisé l’impossible en portant à l’écran le réputé "infilmable" roman de Stephen King, Jessie, pour Netflix. Adaptation que le maître du suspense a lui-même qualifiée de "terrifiant, hypnotique, incroyable". Le cinéaste avait d’ailleurs partagé dans une interview de décembre son envie de retrouver l’univers de Shining : "Qui n’aimerait pas s’aventurer à nouveau dans le monde de Danny Torrance ?"

Il s’agit ici d’un challenge de taille pour le réalisateur américain, qui s’apprête à retravailler le script original d’Akiva Goldsman. Shining, l’adaptation par Stanley Kubrick du roman homonyme en 1980, est en effet inscrit au Panthéon des films d’horreur, en grande partie grâce à la performance magistrale de Jack Nicholson et les nombreuses scènes cultes toujours ancrées dans l’inconscient collectif.

(© Warner Bros.)

À voir aussi sur konbini :