(© Pyramide Distribution)

Quand un directeur de casting promet à Adèle Haenel "une carrière morte bien méritée"

Un directeur de casting qui vient de toucher le fond.

Vendredi soir dernier, l’Académie des César a choisi de sacrer Polanski en lui attribuant le prix de Meilleur réalisateur. Une nomination que n’a pas supportée Adèle Haenel, qui a accusé d’agressions sexuelles de ses 12 à ses 15 ans le réalisateur Christophe Ruggia, et qui a donc quitté la salle Pleyel. À ce sujet, elle a récemment déclaré à Paris Match :

"J’étais énervée mais je n’aurais pas pété les plombs s’il n’y avait pas eu ce mec derrière moi qui a crié 'vive Polanski' quand il a gagné. Ça a été l’élément déclencheur et je me suis levée."

Publicité

Si, suite à son départ précipité, les marques de soutien à l’actrice ont été nombreuses, d’autres voix se sont élevées en soutien à Polanski et contre l’attitude de l’actrice. Parmi elles, celle de l’acteur français Lambert Wilson, qui dénonce un "lynchage public abominable". Il a réagi ainsi, comme le rapporte Franceinfo :

"Cette espèce de politiquement correct, je trouve que c’est du terrorisme. En plus, c’est bête ! On se dit : 'Mais où sommes-nous ? Qui sont ces gens ?' Ça m’a choqué, j’ai trouvé qu’on était minables. Il y a cette espèce de tribunal, de lynchage public que je trouve absolument abominable."

"Une carrière morte bien méritée"

Il n’en fallait pas davantage pour laisser libre cours à la haine envers Adèle Haenel et, hier, c’était donc au tour d’Olivier Carbone, célèbre directeur de casting, de s’en prendre violemment à l’actrice sur Facebook. Il a ouvert sa diatribe en remerciant Lambert Wilson et, entre deux insultes, a promis une carrière foutue à Adèle Haenel.

Publicité

Avant d’être supprimé, son message a été modifié 34 fois, comme l’indiquait l’historique des modifications, jusqu’à complètement changer de ton. Dans sa dernière version, deux émojis cœur avaient été ajoutés derrière les remerciements à Lambert Wilson et toutes les insultes avaient disparu, remplacées par plusieurs citations de l’acteur.

Si Olivier Carbone ne serait plus en activité actuellement et ne figure dans aucun générique de film depuis 2014, il a travaillé sur La Môme, qui a valu à Marion Cotillard l’Oscar de la Meilleure actrice, ou sur 36 quai des Orfèvres, avec Daniel Auteuil et Gérard Depardieu. En 2009, il était aussi l’un des directeurs de casting du film de Quentin Tarantino, Inglourious Basterds.

Publicité

Interrogé sur son absence du paysage cinématographique, il avait alors répondu : "Je ne voulais pas devenir une personne aigrie maltraitant les acteurs. C’est un métier qui bouffe énormément. On est en tension permanente avec énormément d’argent", selon Libération.

Un contrat avec la plus grosse agence d’Hollywood

Mais sa prophétie ne devrait a priori pas se réaliser, puisque Adèle Haenel a récemment signé avec l’agence Creative Artists Agency, la plus grosse agence d’artistes à Hollywood, qui compte notamment dans ses rangs Brad Pitt, Cameron Diaz, George Clooney, Kate Winslet, Leonardo DiCaprio ou encore Natalie Portman, a révélé Deadline le 4 février dernier.

Cependant, si l’information n’est massivement relayée que maintenant, sa signature n’a pas fait suite aux propos d’Olivier Carbone. C’est le succès outre-Atlantique du Portrait de la jeune fille en feu qui semble avoir profité à sa carrière. L’actrice continuera cependant d’être représentée en France par ses agentes Elizabeth Simpson et Elisabeth Tanner de l’agence Time Art.

Publicité

Par Manon Marcillat, publié le 05/03/2020