featuredImage

Des machos pensent avoir gagné en boycottant Star Wars, trop féministe à leur goût

Des “défenseurs des droits des hommes” boycottent le dernier Star Wars en raison de son  “féminisme”. Leur action aurait fait perdre 4,2 millions de dollars à la production. Un montant minime et discuté.

reyandfinn-xlarge.jpg

Daisy Ridley, qui incarne le personnage de Rey, dans Star Wars VII, aux côtés de John Boyega. (Disney)

Ce détail vous a peut-être échappé, mais quand Max Max : Fury Road était au cinéma, un groupe de chevaliers du clavier exclusivement masculin affirmait que l’héritage des guerriers nomades avait été empoisonné par la propagande féministe. Ces machos qui se font appeler les “Militants des droits des hommes” – Men’s Rights Activists (MRA) en anglais – n’avaient pas apprécié le mutisme de Max dans le film et la présence d’une femme qui déchire à ses côtés, en l'occurence Charlize Theron alias Furiosa.

Quelles sont les motivations qui poussent ces hommes à appeler au boycott d'un film dont les personnages rassemblent la plus large audience (dont, oui, des femmes) ? Pour eux, d'une part, les femmes seraient surreprésentées et, d'autre part, ils ne conçoivent pas qu'une nana puisse devenir un Jedi, c'est hors de question. Aujourd'hui, les MRA crient victoire après leur boycott du dernier Star Wars. Ils prétendent que leur activisme aurait fait perdre 4,2 millions de dollars au Réveil de la Force et à Disney.

Plusieurs sources, dont Forbes, contestent  le petit calcul sur les dommages financiers infligés à la franchise par les MRA. Le groupe machiste affirme avoir obtenu ce chiffre après avoir mené un sondage informel auprès de 565 visiteurs de leur site  Return of the Kings – "le retour des rois" – puis multiplié le résultat de leur enquête par le prix moyen d’un ticket de cinéma.

Rey manie tout de même le sabre laser.  (Photo: Disney/ Lucasfilm)

Rey a tous les atouts pour devenir une Jedi. (© Disney/Lucasfilm)

Les MRA semblent oublier que, même s'ils ont réussi à convaincre un bon nombre de mecs étroits d’esprit de rater le film le plus attendu de l'année, 4,2 millions de dollars, c’est juste une goutte d’eau dans l'océan des recettes de la franchise Star Wars.  Pour preuve, Le Réveil de la Force est le film qui a franchi le plus rapidement la barre du milliard de dollars au box-office.

Et malgré la fixette des MRA sur la "surreprésentation" des femmes dans ce nouveau Star Wars, il ne nous a pas échappé que Rey, le personnage féminin, est loin d'être mise en lumière sur le marché du jouet. La plupart des nouveaux personnages de Star Wars ont une figurine ou un jouet à leur effigie, mais Rey ne devait même pas avoir sa place sur le plateau de jeu du Monopoly spécial Star Wars (Hasbro a finalement changé d'avis après avoir été la cible de critiques)...

Le réveil de la force pourrait bien devenir le film préféré des fans, mais il semblerait que les MRA se soient, eux, condamnés à regarder des films d’action masculins figés dans une autre galaxie : celle du passé.

Traduit de l’anglais par Hélaine Lefrançois.

À lire également -> Attaquée sur son physique dans Star Wars VII, Carrie Fisher répond sur Twitter

Par Kate Lismore, publié le 06/01/2016

Copié