AccueilCinéma

Des clowns professionnels poussent un coup de gueule à cause du film Ça

Publié le

par Lucille Bion

( © Warner Bros. )

Depuis la promotion fulgurante du film Ça, les clowns ne font plus rire les gens. L’Association mondiale des clowns cherche à redorer son image.

( © Warner Bros.)

Lorsque Variety a annoncé qu’au cinéma Alamo Drafthouse, situé à Austin aux États-Unis, seuls les spectateurs déguisés en clowns pourraient assister à la projection de Ça, on s’est bêtement dit que tout roulait sur la planète des hommes à perruque et nez rouge. Mais il a suffi d’un tweet de Stephen King, le maître de l’horreur, pour nous faire descendre de notre petit nuage :

Traduction : "Les clowns professionnels sont énervés contre moi. Désolé, la plupart sont géniaux. Mais… les enfants ont toujours été effrayés par les clowns. Ne tuez pas les messagers pour le message."

Ce tweet inattendu de Stephen King survient après les plaintes de clowns professionnels, affolés par la promotion du prochain film d’Andrés Muschietti, Ça. Cette adaptation du roman de Stephen King, qui ressuscite le célèbre clown serial killer Grippe-Sou, n’effraye pas que les enfants de Derry, la petite ville du Maine dans laquelle se déroule le film.

De la fiction à la coulrophobie

En effet, cette effervescence autour du film d’horreur n’a pas tardé à réveiller les coulrophobiques. Un terme désignant les personnes qui ont la phobie des clowns, dont les symptômes manifestes sont stress, pleurs et spasmes. Pam Moody, le président de l’Association mondiale des clowns, a confié au Hollywood Reporter que l’an passé, la notoriété des clowns avait baissé sans qu’ils ne l’anticipent.

Depuis, ils ont créé un dossier de presse pour préparer les clowns professionnels à la sortie du film. Dans cette lettre ouverte, "WCA Stand on Scary Clowns !!", l’association défend l’art du métier, censé procurer joie et bonne humeur, faire positiver et promouvoir la créativité, avant de s’attaquer directement au film, qui met en scène un clown effrayant :

"Nous comprenons que certaines personnes adorent les films d’horreur, mais nous trouvons que beaucoup de personnes y sont confrontées et sont surprises par ses personnages (des clowns personnifiés). Ce qui est apparemment le but même de ces protagonistes horrifiques. Selon nous, ces personnages horrifiques ne sont pas des clowns. Même le personnage dans le film Ça devrait être vu comme un personnage inventé, pas un vrai clown."

La lettre conclut avec une mise en garde :

"S’il vous plaît, comprenez que ce n’est pas parce que quelqu’un porte un masque d’Halloween que ça fait de lui un clown. […] Nous recommandons aussi aux jeunes enfants de ne pas s’exposer aux films d’horreur, qui sont réservés à un public plus adulte."

Espérons que l’association de clowns soit prise au sérieux.

Le film sortira le 20 septembre prochain et sera projeté au festival de Deauville début septembre.

À lire -> Bon courage : le nouveau trailer de Ça vient de sortir

À voir aussi sur konbini :