Le dernier trailer des Animaux fantastiques 2 confirme une grosse théorie

On vous en parlait il y a quelques mois : c’est désormais sûr !

La Warner vient de dévoiler le trailer final des Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald, et la maison de production n’a pas plaisanté. On y voit une véritable flopée de nouvelles images, et on comprend un peu plus les enjeux de l’histoire et la manière dont elle va se dérouler. Sans parler de la beauté des plans, qui est vraiment sidérante ici !

Publicité

Mais il y a quelques révélations surprenantes, que l’on aurait peut-être préféré ne pas avoir dans un trailer, histoire d’avoir un véritable effet de surprise. Déjà, à la fin, on voit le frère de Newt Scamander, pour la première fois. Mais surtout, les fans avaient raison : on y verra bien Nagini sous sa forme humaine, à savoir celle d’une sorcière française !

C’est subtil, ou tout du moins rapide dans le trailer, mais on voit Credence, le personnage joué par Ezra Miller, appeler "Nagini" la sorcière incarnée à l’écran par Claudia Kim. Plus encore, cette dernière se transforme alors en serpent géant !

Cela confirme une théorie traînant sur les Internets depuis plus de six mois, selon laquelle le reptile que Voldemort a choisi pour être l’un de ses horcruxes serait en fait une maledictus, c’est-à-dire une sorcière victime d’un sort la transformant petit à petit en bête.

Publicité

Déjà dans les trailers précédents, nous voyions cette dernière, sans bien saisir qui elle était. Le nom de son personnage n’avait été dévoilé nulle part jusque-là. Dans une bande-annonce précédente, nous la voyions évoquer ce qui semble être une espèce d’obscurial, comme dans le premier volet. Sans parler des images du cirque parisien, où l’on apercevait le dessin d’une femme avec un serpent, le tout complété par l’inscription "Maledictus".

C’est confirmé : Nagini sera dans l’histoire. Reste à savoir quel sera son rôle, et si tout cela rendra le personnage de Credence encore plus sombre.

Par Arthur Cios, publié le 25/09/2018

Pour vous :