Découvrez "Mo", un très beau court-métrage nigérian qui dénonce l’esclavage sexuel

L’esthétique léchée des images tranche avec l’horreur du propos.

Mo est un court-métrage coécrit et réalisé par le réalisateur nollywoodien Damilola Orimogunje, connu pour ses films engagés.

Publicité

C’était notamment le cas de son dernier film, Family, qui traitait du taux alarmant de suicide au Nigeria. Dans Mo, il est cette fois question d’esclavage sexuel et du poids de la destinée.

Mo raconte l’histoire de Moremi (Nkem Marchie), une adolescente devenue esclave sexuelle pour le compte de sa tante, Madame Kofo (Funlola Aofiyebi-Raimi) afin de rembourser la dette de ses parents. Après trois ans de prostitution, Moremi cherche toujours un moyen de s’extirper de cette vie qui la retient prisonnière.

Le court-métrage dénonce sans détour la méchanceté et l’abjection humaines, mais montre également, sans nous épargner l’horreur du propos, comment on peut se sortir de situations désespérées.

Publicité

Acclamé par la critique depuis sa sortie l’an dernier, Mo a remporté le prix du meilleur court-métrage de Nollywood au festival Real Time.

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet

Par Damilola Animashaun, publié le 04/01/2018

Copié

Pour vous :