( © Netflix )

Death Note de Netflix pourrait avoir une suite… et ça nous fout les boules

Alors que le nouveau Death Note vient tout juste de sortir, le réalisateur américain Adam Wingard, responsable de ce bide, songe déjà à une suite.

Ce vendredi 25 août, Netflix rendait disponible sur sa plateforme le Death Note de l’Américain Adam Wingard. Et toucher au manga japonais de Tsugumi Ōba s’apparente, depuis que l’on connaît l’existence du projet, à un sacrilège. Effectivement, cette adaptation libre modernisée (et américanisée) n’a pas su convaincre les fans de la première heure.

Publicité

Sur le fond de l’histoire, il s’agit toujours d’un étudiant propriétaire d’un cahier capable de tuer tous ceux qui sont inscrits sur ses pages. En revanche, sur la forme, beaucoup de choses changent et il faut bien avouer que le héros, Kira aka Light, joué par Nat Wolff, est beaucoup plus naïf que dans la version originale et peine à convaincre.

Avec une romance très teen en arrière-plan, le réalisateur a par exemple préféré faire fi de la manipulation qui tenait en haleine et s’est focalisé sur l’acte vengeur et non justicier du héros tueur. On se retrouve par ailleurs avec un Ryuk perfide dont les héros devront se méfier, alors que la version originale accordait au dieu de la Mort un caractère plus effacé.

Le problème – car, oui, c’en est un –, c’est que le réalisateur a avoué qu’il songeait déjà à une suite, selon The Hollywood Reporter. Le cinéaste a même expliqué qu’il y avait d’autres chemins à suivre, et qu’il savait très bien où il voulait aller, avant d’ajouter : "Espérons que les gens regarderont le film et que Netflix demandera une suite. Ils sont définitivement prêts à cela. Ils ont juste besoin que les gens le regardent."

Publicité

Et justement, d’après vos réactions sur Twitter, pas sûr qu’Adam Wingard puisse donner une suite à son projet :

Traduction : "Après avoir regardé le Death Note de Netflix."

Publicité

Traduction : "Je suis assis là avec mon Death Note, prêt à écrire le nom de tous les acteurs qui défilent dans les crédits, si la version de Netflix est un échec."

Publicité

Par Lucille Bion, publié le 28/08/2017

Pour vous :