Leonardo DiCaprio dans Le Loup de Wall Street. (Metropolitan Films)

Du faux cash de cinéma circule dans toute l'Europe et surtout en France

Depuis avril, de nombreux faux billets de 50 et 20 euros circulent dans toute l'Europe. Voici comment les reconnaître.

Des histoires d'amour, de la coke à l'argent : l'industrie du cinéma sait tout fabriquer dans ses décors, accessoires et scénarios. Mais bien qu'étant l'art de l'illusion, le cinéma a pour certains valeur de réalité. Selon l’Office central pour la répression du faux-monnayage (OCRFM), depuis le mois d'avril de nombreux faux billets utilisés au cinéma circulent en masse dans toute l'Europe : 

"C’est apparu en Europe vers avril. Ça a commencé par quelques exemplaires, maintenant on en a plusieurs milliers, essentiellement de 20 et 50 euros."

Publicité

Une centaine d'enquêtes auraient été ouvertes selon la police, et la France serait le pays le plus touché par ce phénomène baptisé la "movie money", notamment en ce qui concerne les régions Île-de-France et Provence-Alpes-Côte d’Azur. Vendus sur Internet, ces faux billets se dépenseraient surtout dans les petits commerces et les fast-food. 

Ces faux billets se procurent en quelques clics sur le dark Web comme sur Aliexpress pour une somme insignifiante, "moins de 10 euros les 100 exemplaires" a expliqué à l'AFP le commandant Alain Bateau. De nombreux colis ont ainsi été interceptés ces derniers mois aux douanes. 

Pour les reconnaître, il suffit de regarder le bord gauche supérieur du billet : à la place de la signature de Mario Draghi, le boss de la Banque centrale européenne, il est écrit "Movie money". De plus, on peut lire dans la marge "This is not legal. It’s to be used for motion props".

Publicité

Les autorités attirent particulièrement notre attention sur les billets de 20 et 50 euros, qui sont les plus mal travaillés, notamment en ce qui concerne la bande holographique et les filigranes de qualité moindre.

Les escrocs et les faux-monnayeurs risquent une peine d’un an de prison et de 15 000 euros d'amende, a précisé Alain Bateau. 

Par Lucille Bion, publié le 22/07/2019

Copié

Pour vous :