Dans un enregistrement audio, Amber Heard avoue avoir frappé Johnny Depp

L'actrice avait demandé le divorce au bout d'un an et demi de mariage avec Johnny Depp, à cause de son comportement violent.

L’affaire se fait de plus en plus complexe. Dans un enregistrement audio issu d’une thérapie de couple dévoilé par le Daily Mail qui daterait selon le média de 2015 (avant le divorce, qui a eu lieu en 2016), l’actrice américaine Amber Heard admet à plusieurs reprises avoir été violente et avoir frappé son ex-mari Johnny Depp.

On ne sait pas dans quel contexte précis les faits se seraient déroulés – si ce n’est que le couple reviendrait sur une dispute de la veille – mais Amber Heard déclare ainsi :

Publicité

"Je suis désolée mais je ne t’ai pas frappé au visage avec une vraie claque, je ne t’ai pas donné de coup de poing. […] Je ne sais pas quel mouvement ma main a fait exactement, mais tu vas bien. Je ne t’ai pas blessé. Je ne t’ai pas donné de coup de poing, je t’ai frappé […]. Je ne te peux pas te promettre que je ne serai plus violente, physiquement. Je suis si en colère que parfois, je perds le contrôle."

Elle explique aussi que jeter des "pots" par terre n’est pas de la violence physique, que lui aussi l’a fait (ce qu’il nie, expliquant ne l’avoir fait qu’une seule fois à ce moment-là), que ces coups ne l’ont pas blessé. Johnny Depp explique quant à lui qu’il préfère partir, pour éviter des excès de violence et que ça devienne "une putain de scène de crime".

Pour rappel, le divorce a mis trois ans et demi à se régler, se concluant sur un accord interdisant les deux parties à parler à la presse, n’empêchant pas les médias d’évoquer des violences conjugales commises par Johnny Depp — une vidéo où l’on voyait l’acteur alcoolisé et violent, ainsi que des photos d’Amber Heard appuyant les accusations.

Publicité

Après cet accord, l’actrice avait tout de même parlé au Washington Post en décembre 2018 sur cette période et sa relation toxique. Suite à quoi Johnny Depp, qui n’était pourtant pas cité directement, avait porté plainte pour diffamation au début de 2019, et expliqué qu’elle aussi avait été violente avec lui. La justice n’a toujours pas tranché. 

Par Arthur Cios, publié le 03/02/2020

Pour vous :