AccueilCinéma

Pourquoi la plupart des films ont une teinte orange et bleue

Publié le

par Fanny Hubert

Une tendance sévit depuis quelques années à Hollywood, celle de donner aux films une teinte orange et bleue. Explications. 

En plus d'être en panne d'idées pour ses scénarios, l'industrie cinématographique hollywoodienne semble vouloir toujours utiliser les mêmes couleurs. Vous avez peut-être remarqué que les films américains adoptent souvent un ton orange et bleu, que ce soit pour leurs affiches, leurs trailers ou des scènes entières. Cette tendance appelée "orange and teal" (orange et bleu canard) sévit depuis une vingtaine d'années et est considérée comme un fléau par certains cinéphiles, critiques et réalisateurs.

Mais pourquoi les films ont-ils tous le même aspect ? D'où vient cette obsession de l'orange et du bleu ? Un article du site Priceonomics revient sur cette tendance et tente de l'expliquer.

Pour prouver que les films se servent des mêmes nuances de couleur, un internaute a étudié plus de 300 trailers pour savoir quelles teintes ressortaient le plus. Et voici le résultat :

Source : <a href="http://boxofficequant.com/oranges-and-blues/" target="_blank">Boxofficequant</a>

On peut aisément voir que les couleurs prédominantes sont l'orange et le bleu et que les autres teintes sont très peu présentes.

L'ère du digital

Pour commencer à expliquer ce phénomène plutôt récent il faut revenir à la façon dont les films étaient faits avant. Les couleurs dépendaient de la manière dont les films étaient tournés et surtout comment ils étaient développés. Pour modifier l'aspect d'un film, l'étalonneur devait modifier chaque plan un par un, à la main, ce qui était un travail très fastidieux.

Quand l'ère du numérique a vu le jour, cette technique s'est nettement simplifiée. Maintenant, il est beaucoup plus facile d'appliquer la même palette de couleurs à toutes les scènes grâce à un logiciel. C'est aussi plus cohérent de garder la même nuance pendant tout le film plutôt que de changer certaines images seulement. Ce sont les frères Coen qui ont utilisé de manière bien visible ce changement de coloration lors de l'étalonnage avec leur film O'brother. Les images ont toutes un ton sépia qui permet de donner au long métrage un aspect vieilli.

En 2010, le réalisateur Dan Seitz  se préoccupait déjà des 5 choses que l'on voyait revenir très souvent dans les films et notamment de cette tendance orange/bleue. Pour lui, c'était clairement une solution de facilité :

Ce n'est pas vraiment de la fainéantise. Le coloriste doit mettre à niveau deux heures de film, plan par plan parfois, en l'espace de deux semaines environ. À force de voir la deadline se rapprocher de plus en plus, tu arrêtes de te tuer à la tâche et tu dis : "Merde, tout le monde aime l'orange et le bleu !"

Des couleurs complémentaires

L'utilisation de l'orange se comprend aussi par ce que l'on voit à l'écran. Dans la majorité des scènes, ce sont des humains qui sont filmés. Et il se trouve que les couleurs de peau (qui varient plus au moins du blanc pâle au noir foncé) se situent dans le spectre de la couleur orange. Alors pourquoi l'associer avec le bleu ?

Sur le spectre des couleurs, le bleu est à l'opposé du orange mais comme l'adage bien connu le dit, les opposés s'attirent. Donc l'orange et le bleu sont complémentaires. Quand on les met côte à côte, ce sont elles qui ont le meilleur contraste et qui rendent le mieux à l'écran. Cette association de deux couleurs opposées permet également de rendre compte de concepts opposés comme le feu versus la glace, la terre versus le ciel, le jour versus la nuit, et cetera, comme le souligne Tv Tropes.

On remarque aussi que les films d'action et blockbusters sont les plus touchés par cette coloration car ils montrent plus d'explosions notamment. C'est le cas pour la saga Transformers, Watchmen ou le récent Jupiter : Le destin de l'univers. 

Le réalisateur Dan Seitz montre aussi que la couleur bleue est régulièrement utilisée dans les films d'horreur, de Saw à The Ring

Pour ce qui est des autres teintes, les Wachowski doivent beaucoup aimer le vert puisque Matrix doit être le film où cette couleur est la plus omniprésente. Par ailleurs, les réalisateurs se servent souvent du gris dans les longs métrages apocalyptiques tels que Le Livre d'Eli ou La Route

La tendance orange/bleue ne semble donc pas être la seule "convention" privilégiée par les auteurs mais on ne peut s'empêcher de remarquer une uniformisation de l'image selon le type de films. On vous prévient, vous ne remarquerez plus que ça maintenant.

À voir aussi sur konbini :