Coronavirus : aux États-Unis, les cinémas drive-in ont à nouveau la cote

Une tradition américaine vintage qui s'offre une seconde jeunesse dans tout le pays.

Avec l’arrivée du Coronavirus sur leur territoire, les États-Unis ont à leur tour imposé la distanciation sociale aux citoyens américains.

Mais plutôt que regarder les films de chez eux et pour profiter d’activités en extérieur sans risque tant qu’il est encore temps, les Américains cinéphiles goûtent à nouveau aux joies du cinéma drive-in, ces séances en plein air où l’on regarde le film depuis sa voiture.

Publicité

La fréquentation des salles de cinéma traditionnelles étant désormais trop risquée, de nombreux cinémas drive-in, parmi les 305 que l’on compte à travers le pays, ont vu leur fréquentation exploser ces derniers jours.

Selon le Los Angeles Time, le Paramount-Drive In de Los Angeles a doublé le nombre de tickets vendus le mardi 17 mars et a ainsi accueilli 136 voitures pour 320 tickets vendus. 

"C’est un soulagement pour les adultes et les familles à la recherche de distraction. On fait comprendre aux spectateurs qu’ils sont dans un environnement sûr qui leur offre une sorte d’échappatoire", a déclaré au journal le gérant du Paramount-Drive In de Los Angeles. 

Publicité

Dans les années 1960, les États-Unis comptaient 4 063 écrans en plein air destinés aux séances drive-in. En octobre dernier, il n’en existait plus que 549. Cette tradition est majoritairement californienne, l’État possédant à lui seul 44 écrans en plein air. 

Mais ce vent de renouveau aura été de courte de durée puisque la Californie vient d’imposer le confinement à ses 40 millions de citoyens, interdisant donc totalement ce type de rassemblement. 

Par Manon Marcillat, publié le 20/03/2020