Corey Feldman veut produire un documentaire sur le fléau de la pédophilie à Hollywood

L’acteur américain, connu pour Les Goonies et Génération perdue, a lancé une campagne de crowdfunding pour produire un documentaire sur les réseaux pédophiles dans le milieu du cinéma américain.

Alors que la parole des femmes au sujet des violences sexuelles commence tout juste à se libérer, Corey Feldman veut offrir une voix aux enfants victimes de la pédophilie. L’acteur – révélé dans Gremlins, Les Goonies et le très beau Stand By Me (aux côtés du regretté River Phoenix) – compte briser l’omerta qui règne à Hollywood au sujet de la pédophilie.

Publicité

Selon lui, ce fléau serait responsable de la mort de son meilleur ami, Corey Haim – un autre ancien enfant star, décédé d’une overdose en 2010. Corey Feldman a affirmé au Hollywood Reporter que l’addiction de son ami à la drogue était liée aux agressions pédophiles qu’il avait subies au cours de son enfance (ces propos ont toutefois été démentis par la mère de l’intéressé) :

"Haim a été plus directement abusé que moi. Personnellement, j’ai subi des attouchements de la part de plusieurs individus, mais avec Corey c’était carrément du viol. Et il n’avait que onze ans. Mon fils a onze ans, et je ne peux même pas imaginer que quelque chose comme ça puisse lui arriver. Cela détruirait son être."

Corey Feldman espère récolter 10 millions de dollars (8,5 millions d’euros) pour sa "campagne de vérité". Il justifie cette somme par le fait qu’il compte réaliser, produire et distribuer le film seul, afin d’éviter toute interférence avec les studios de production – dont certains cadres pourraient vouloir altérer le propos du documentaire. Une partie de l’argent récolté servira également à assurer sa sécurité, ainsi que celle de sa famille :

Publicité

"J’ai très peur de le faire, ce n’est pas facile. J’ai vécu avec cette peur toute ma vie. Comme la plupart des victimes, on m’a poussé à me sentir mal à l’aise, incompris et j’ai été brimé.

Des rumeurs ont été lancées, des histoires ont été inventées à mon sujet. J’ai été insulté et humilié de façons que je n’aurais pas pu imaginer. Tout ça parce qu’ils ont peur de ce que je sais."

À terme, il espère secouer l’industrie du cinéma, quitte à faire voler les choses en éclats :

"Comme ça, je peux donner six noms, dont celui d’une personne qui est encore influente dans le milieu aujourd’hui. […] Ce n’est pas juste et cela doit s’arrêter."

Publicité

Le long-métrage, qui se fondera sur sa propre histoire, devrait s’inscrire dans la lignée du documentaire An Open Secret, sorti en 2014.

Par Marie Jaso, publié le 26/10/2017

Pour vous :